Flash Info

  • 14/09/2019Football-El.CHAN 2019-Amical : Côte d’Ivoire 0-3 Senegal
  • 13/09/2019Karaté: La Fédération ivoirienne en Assemblée Générale Elective le samedi 14 septembre
  • 13/09/2019Football-Transfert: Serey Dié signe au FC Aaurau en D2 Suisse jusq'au 31 décembre 2019
  • 11/09/2019Football-CAN 2019 U23: Egypte, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Mali, Afrique du Sud et Zambie qualifiés
  • 11/09/2019Omnisports: Les Fédérations sportives dénoncent la détérioration des relations avec le Ministère des Sports
  • 11/09/2019Basket-CdM 2019-Quart de finale: USA 79-89 France

Football/ Compétitions AFAF: Le Volcan s'empare du foot ivoirien

Football
CAN

Football/ Compétitions AFAF: Le Volcan s'empare du foot ivoirien

14 August 2007 0
Football/ Compétitions AFAF: Le Volcan s'empare du foot ivoirien

Le championnat de ligue 1 de Côte d'Ivoire comme un voile noir couvre les merveilles produites au sein des championnats de jeunes que la Fédération Ivoirienne de Football organise pour détecter les jeunes talents qui intégreront les équipes nationales des catégories inférieures. Au cours de ce chassé croisé entre la pléthore de centres de formations celui de Volcan Junior s'illustre de fort belle manière dans la zone d'Anyama qu'il domine de la tête aux pieds.
Le Centre de Formation Volcan Junior (CFVJ) met le feu à toutes les formations qui se sont mis en travers de son chemin, en tout cas en catégorie minime. En 7 rencontres de la première phase du championnat la formation du manager Bamba Yaya enregistre autant de victoires qui le propulse au premier rang de la poule d'Anyama.
Créé à l'orée de l'an 1997, le CFVJ était à l'origine une petit club de maracana d'Abobo, qui comme la plupart, jonchait les quartiers de la capitale abidjanaise. En 2000, ce club de maracana se mue en véritable centre d'encadrement pour permettre aux gamins de vivre leur passion du football et de se viser une carrière professionnelle. Une aventure qui marche fort bien car les résultats sont plus que probants. Car après avoir décoché en 2006 le titre de champion junior, les larves de l'irruption du Volcan Junior d'Abobo ont gagné les équipes fanions du championnat national de première division ivoirienne et de l'extérieur.
Adenon Abdul Khaled Akiola (international béninois de l'ASEC Mimosas), Gnabouyou Marius (Stella Club d'Adjamé) et autre Sery Dié Geoffroy (en Tunisie) sont tous des ex-pensionnaires du CFVJ qui évoluent aujourd'hui à l'échelle internationale. Aussi, la première place qu'occupe la catégorie minime dans le championnat 2007 des Associations de Football Affiliées à la Fédération Ivoirienne de Football (AFAF), secteur d'Anyama, démontre t-elle du sérieux et de la qualité du travail abattu par le CFVJ.
Et si le CFVJ réalise un tel parcours c'est grâce à une attaque de feu qui a fait voler en éclat toutes les défenses adverses avec un total de 21 buts inscrits. Ce ballet offensif a été possible grâce au prodige capitaine Coulibaly Choumana. "Bênôgô",  son pseudonyme, du haut de ses 13 ans a à lui tout seul inscrit 12 buts pour sa formation.
Véritable exploit quand l'on s'est rendu compte qu'il était surclassé. En effet pour son âge et sa frêle morphologie, Choumana était à l'origine pensionnaire de la catégorie pupille. Mais son abattage et son sens inné du but l'ont parachuté prématurément au niveau supérieur qui, au vu de ses prestations, semble lui aller comme un gant. 
Cependant, après ces performances, le staff managérial n'entend pas s'en arrêter là. Car à quelques encablures se présente le championnat de niveau 1 qui n'est autre que l'ultime étape qui permettra aux différents centres de formations participants au championnat en herbe de positionner leur poulain en sélection nationale de Côte d'Ivoire.
Ce virage, Coulibaly Choumana et ses coéquipiers ne veulent pas le rater et entendent mettre tout en oeuvre "pour suivre le parcours de Baky" a déclaré "Bênôgô" à son encadreur Touré Karamoko, Sécrétaire Générale du Centre de Formation Volcan Junior. Un parcours doré qui ne sera possible que si la Direction Technique Nationale (DTN) dirigée par Yéo Martial accepte de ne pas fermer les yeux sur les talents, les vrais. 
Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP