Flash Info

  • 23/10/2017Taekwondo-Grand Prix de Londres 2017: Cissé Cheick Sallah médaillé d'or chez les -80kg
  • 23/10/2017Omnisports: Albert Amichia, en visite au Portugal, a signé un mémorandum d'accord avec le Sporting Club de Lisbonne
  • 23/10/2017Football Féminin-Saison 2016-2017: La Juventus de Yopougon championne de Côte d'Ivoire après sa victoire 1-0 sur les One Soeurs
  • 22/10/2017Football-Ligue 1-2è journée: ASEC 0-0 WAC
  • 22/10/2017Cyclisme-Tour du Camp Gallieni 2017: Konté Bachirou (SOA) vainqueur en 1h29mn02s sur 58,6 km
  • 21/10/2017Taekwondo-Grand Prix de Londres 2017: Gbagbi Ruth médaillée d'argent chez les moins de 67kg féminin
Football
CAN

« La CAN 2021 est déjà attribuée »

20 September 2017 0

Les rumeurs sur une réattribution des CAN 2019, 2021 et 2023 bercent le paysage sportif africain depuis le passage brutal de 16 à 24 équipes. Pour Souleymane Hassan Waberi, il n’y aucune crainte à avoir, si les différents pays choisis, avant l’avènement d’Ahmad Ahmad à la CAF, se conforment au cahier des charges.

Le président de la Fédération Djiboutienne de Football, sur Africa Football United (AFU), célèbre plateforme de la presse sportive internationale, a donc rassuré le Cameroun, la Côte d’Ivoire et la Guinée, les hôtes des troisCAN à venir. Tout en félicitant l'administration Hayatou pour le travail accompli.

« Non, la réattribution des CAN 2019, 2021 et 2023 n'est pas d'actualité. La nouvelle équipe travaille à comment faire avancer le football africain. Elle ne regarde pas en arrière. L'ancienne équipe a fait un bon travail qu'il faut juste saluer à sa juste valeur. A présent, et jusqu'à preuve du contraire, il n'y a pas de remise en cause », a indiqué l’actuel président de la commission d’arbitrage de la CAF.

Pour lui, la polémique autour de l’organisation des CAN mentionnées n’a pas lieu d’être malgré l’omniprésence des soupçons sur une réattribution de l’événement au Maroc, omniprésent sur la scène du football africain ces temps-ci. « Les CAN sont déjà attribuées et les pays organisateurs doivent se mettre au travail pour répondre aux critères exigés par la CAF. C’est tout. Alors pourquoi vouloir créer les polémiques ? », s’est interrogé M. Waberi.

Le CHAN, plus que pour les locaux

Placé sous le signe des réformes, le mandat d’Ahmad Ahmad n’a pas fini la transformation du visage des différentes compétitions continentales. Ainsi, comme proposé lors du dernier symposium à Rabat, le CHAN, jusque là réservé qu’aux joueurs des championnats locaux, sera ouvert aux athlètes des pays évoluant sur le continent. « Cela fait partie du programme du président Ahmad. Ce sera désormais des joueurs évoluant sur le continent qui prendront part au CHAN. La décision a été prise et elle sera communiquée au moment opportun », a confirmé le responsable djiboutien. Une réforme qui aura pour but de rehausser le niveau de la compétition et d’ouvrir une porte à ces athlètes du continent oubliés par leur sélection nationale.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP