Flash Info

  • 16/07/2019Football-Afrique: Clarence Seedorf et Patrick Kluivert démis de leur fonctions de Sélectionneur et Sélectionneur adjoint des Lions indomptables
  • 16/07/2019Football-CAN 2019: La Fédération guinéenne a décidé de limoger Paul Put après la défaite face à l'Algérie
  • 16/07/2019Media: L'Assemblée constituante de la Confédération Africaine de la Presse Sportive fixée au 17 juillet 2019 au Caire
  • 16/07/2019Basket-Afrocan 2019 : La Côte d'Ivoire logée dans le groupe A avec le Mali et l'Algérie pour le tournoi qui s'ouvre du 19 au 28 juillet à Bamako
  • 16/07/2019Football-CAN 2019: Kalidou Koulibaly, le défenseur sénégalais, suspendu pour la finale face à l'Algérie
  • 03/07/2019Football-Transfert: Yaya Touré s’est engagé en faveur du Qingdao Huanghai en deuxième division chinoise.

Can 2019 : Desabre rentre dans la ''Confrérie des Sorciers blancs''

Football
CAN 2019

Can 2019 : Desabre rentre dans la ''Confrérie des Sorciers blancs''

26 June 2019 0

Il ne passe plus inaperçu sur les sites et autres lieux de la Can 2019. Sur les lèvres, dans les débats, Sébastien Desabre est pour nombres d'observateurs, devenu le principal sujet de discussion.

Que ce soit dans les hall des hôtels ou dans les vestiaires des stades, encore dans les travées du stade international du Caire. Son nom ne manque pas dans les debriefs des journées. Le technicien français, en si peu de temps, a conquis des cœurs.

L'entraîneur des Crânes de l'Ouganda réussi un parcours de référence dans une compétition qu'il n'avait jamais connu auparavant. Son équipe peut déjà rêver d'une qualification pour le second tour. Après une victoire (2-0) sur la Rd Congo et un nul (1-1) devant le Zimbabwe, le groupe de Sébastien Desabre empoche quatre précieux points.

Pour lui, des journalistes ne tarissent déjà pas d'éloges. Journaliste bord terrain au stade international du Caire pour Canal+Sport, Moussavou Billa avoue avoir rencontré un technicien de grande qualité. «J'ai vu un monsieur d'abord sympa et humble. J'ai pu observer pas mal de ses faits et gestes car on est dans le même hôtel à cette compétition et je peux vous dire que c'est un monsieur qui tient bien ses garçons, qui est un véritable maître des lieux et de l'équipe. Dans sa surface technique sur terrain, on sent en lui un technicien qui maîtrise son groupe». 

Avant le coup d'envoi de la Can 2019, Sébastien Desabre ne figurait pourtant pas sur la liste des entraîneurs attendus. Avec une modeste réputation, il fini par convaincre grâce à l'abattage de son équipe sur la pelouse. Sébastien Desabre est entrain de tracer sa route. Et pourquoi pas ! Il peut valablement rentrer dans la ''confrerie des sorciers blancs''. C'est desormais un initié de la Coupe d'Afrique des Nations. La fameuse CAN ! 

«Il a quelque chose de particulier dans sa personnalité, son calme et même sa rigueur. Cela se sent aussi bien sur les terrains aussi que dans son approche dans les interviews. Il a sa façon de manager transformer l'équipe et lui donner le goût de gagner... 41 ans après avoir participé à une finale en phase finale pour l'Ouganda. Pourquoi pas réussi un exploit cette année. Dans tous les cas, Desabre mérite respect... », poursuit le spécialiste de Canal+Sport

À 42 ans, Sébastien Desabre est le plus jeune sélectionneur participant actuellement à la Coupe d'Afrique des Nations. Son petit CV n'entame pas son état d'esprit. Vainqueur de la Coupe de Côte d'Ivoire (2011) avec l'Asec Mimosas, champion du Cameroun (2013), champion de Tunisie (2014), champion d'Angola (2015) et champion du Maroc (2017), le coach de l'Ouganda a tout de même des chiffres édifiant. Il gagné quasiment partout où il est passé.

«C'est la Côte d'Ivoire qui l'a révélé. Au début des années 2000, il débarquait fraîchement à Abidjan. Avec l'Asec, il a fait des résultats probants. Mais, je pense que ses ambitions lui fait prendre le risque de faire ensuite le tour de l'Afrique et le voilà aujourd'hui à la tête d'une sélection nationale de l'Ouganda qui présente un bon profil. C'est déjà la révélation de ce début de Can», note Ouattara Gaoussou, l'envoyé spécial du quotidien ivoirien ''Le Patriote''.

Il faut dire que très jeune, à l'âge de 26 ans, Sébastien Desabre avait eu l’opportunité de partir en Côte d’Ivoire par l’intermédiaire d’Hervé Renard. Un autre ''Sorcier Blanc'. Selon une confidence du président délégué de l'Asec, Francis Ouegnin. Les jaune et noir d'Abidjan étaient à la recherche d'un nouvel entraîneur. Et l''actuel coach des Lions du Maroc l'a pisté et proposé.

«J’avais mes diplômes et je souhaitais un nouveau challenge. J’ai toujours rêvé d’être entraîneur professionnel. Malheureusement, en France, quand tu n’es pas un ancien joueur il faut faire ses armes ailleurs. Il nous a mis en relation et c’est comme ça que j’ai décroché mon premier poste en Afrique. Ensuite, je suis parti au Cameroun (CS Garoua), où j’ai découvert la Ligue des Champions africaine. Après, j’ai entraîné l’ES Tunis au sein duquel j’ai aussi cumulé avec un poste de manager général. J’ai enchaîné avec quelques mois en Angola (CRD Libolo), puis Dubai, l’Algérie (JS Saoura), au Wydad Casablanca et à Ismaily (Égypte)», relate Sébastien Desabre. 

Une histoire qui abouti aujourd'hui à un autre grand challenge. Cette fois-ci avec une sélection nationale. 

« Le 28 décembre 2017, j’ai obtenu mon premier poste à la tête d’une sélection nationale, l’Ouganda. Je cumulais plus de 250 matchs en Afrique et six participations en Ligue des Champions africaines. Je voulais voir autre chose. J’ai toujours eu l’objectif de disputer la Can », poursuit-il. 

Et l'opportunité s'est présentée lors de la phase éliminatoires du Mondial. L’Ouganda venait de terminer deuxième derrière l’Égypte lors des qualifications pour la Coupe du Monde. L'idée de croire à ses qualités et ses possibilités ont mûri chez Desabre. Et depuis plus rien ne l'arrête. Une profession de foi pour un autre '' Sorcier blanc''.

ADAM KHALIL 

A lire aussi ...

TOP