Flash Info

  • 17/09/2019Football-CAN 2019 (U23): Le tirage au sort à Alexandrie le 3 octobre 2019
  • 17/09/2019Football-Transfert: Wilfried Kanon s'engage pour 3 ans avec Pyramids FC en Egypte
  • 14/09/2019Football-El.CHAN 2019-Amical : Côte d’Ivoire 0-3 Senegal
  • 13/09/2019Karaté: La Fédération ivoirienne en Assemblée Générale Elective le samedi 14 septembre
  • 13/09/2019Football-Transfert: Serey Dié signe au FC Aaurau en D2 Suisse jusq'au 31 décembre 2019
  • 11/09/2019Football-CAN 2019 U23: Egypte, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Mali, Afrique du Sud et Zambie qualifiés

La Côte d’Ivoire a la gueule de bois

Football
CAF LDC
CDC

La Côte d’Ivoire a la gueule de bois

14 January 2019 0

Le football ivoirien s’est levé ce lundi, du mauvais pied. La conséquence d’un dantesque week-end. L’aventure en Coupes africaines n’a pas eu un doux parfum. Plutôt épineuse pour l’ASEC Mimosas et surtout le FC San Pedro.

Pour la Côte d’Ivoire, qu’on fut pour la Caf Ligue des Champions ou la Coupe de la Confédération, le constat fut le même : Amer. Trois buts d’écart. La stat commune entre Mimosas et Pétrussiens. De l’espoir, l’on en nourrissait pourtant à l’endroit du FC San Pedro. Bâtie avec des joueurs d’expérience et une jeunesse rugissante, l’équipe de la cité portuaire du sud-ouest a flanché à Kitwé, à 286 km de Lusaka, la capitale zambienne. La faute au réalisme froid du Nkana qui a fait passer un mauvais après-midi à San Pedro. 3-0. Score sans appel qui aminci les chances de qualification du dernier représentant ivoirien  en Coupe de la Confédération. Le dimanche 20 janvier, au stade Félix Houphouët-Boigny, loin de ses bases, le FC San Pedro devra inscrire 4 buts sans en encaisser, pour se hisser en phase de poules de la compétition. Un miracle.

L’ASEC en n’aura pas besoin. Qualifié pour la phase de groupe de la Caf Ligue des Champions, le champion de Côte d’Ivoire a encore des cartouches pour effacer la déculottée de Rabat. 5-2. Une défaite pour le moins humiliante face au Wydad Atletic Club de Casablanca. Les errances défensives et les approximations offensives, la somme des explications que l’on utiliserait pour justifier le naufrage. Ce qui ne pourrait toutefois pas annihiler la gueule de bois au lendemain d’une telle débâcle. Quoi qu’il en soit, il reste 5 matches aux hommes d’Amani Yao pour rectifier le tir, et faire rêver des Actionnaires assommés. La première étape de la réhabilitation saisonnière sur le continent rime avec Lobi Stars. Les Nigérians, vainqueurs de Mamelodi Sundowns (2-1) partageant le haut du groupe A avec le WAC, seront à Abidjan le 19 janvier. Au stade Félix Houphouët-Boigny, l’ASEC n’aura presque pas droit à l’erreur. Histoire de redonner de l’espoir dans un tournoi où l’objectif mimosas reste insaisissable.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP