Flash Info

  • 25/05/2018Football-Mondial 2026 : Le Liberia ne soutiendra pas le Maroc en concurrence avec le trio USA-Mexique-Canada
  • 25/05/2018Football-Transfert: Le technicien espagnol Unaï Emery veut enrôler Seri Jean Michael à Arsenal dès cet été
  • 25/05/2018Athlétisme: La Fédération ivoirienne organise le samedi 26 mai une compétition Inter-ligues au stade Houphouët-Boigny
  • 25/05/2018Football-International: Yaya Touré a déclaré vouloir évoluer avec Paul Pogba "pour lui apprendre des choses"
  • 25/05/2018Football-CAN 2021: Lambert Feh Kessé et le COCAN 2021 ont rencontré les autorités de Bouaké
  • 25/05/2018Omnisports: Le Comité Ad'hoc mis sur pied par le CNO pour gérer le taekwondo ivoirien est dissout
Football
CAF LDC
CDC

Des nuls aux goûts différents

12 February 2018 0

Pas besoin d’être un excellent agent auditeur pour faire le compte des premiers pas des représentants ivoiriens en Coupes Africaines. L’ASEC, le WAC, l’Africa et l’AS Tanda ont tous réalisé des matches nuls. Et pourtant, ils n’ont pas la même valeur.

« C’est un résultat qui n’est pas si mal. Je ne pourrai pas aussi dire que c’est un bon résultat ». Les doutes dans les mots de Blé Zadi Hortalin reflétait bien le malaise de l’Africa après le nul concédé face au Nouadhibou de Mauritanie (1-1). L’important but à l’extérieur inscrit par les hommes de Njoya Mauril pourrait valoir son pesant d’or à Nouakchott, au match retour. Il trotte déjà dans la tête de Comara Yacouba, intérimaire sur le banc Aiglon. Surtout que la complémentarité entre Gonazo et Diomandé, son duo d’attaque, ne fut qu’illusion au stade Félix Houphouët-Boigny. Il pourrait compter sur l’engagement de son équipe pour forcer le verrou de la qualification pour le prochain tour des préliminaires de la Coupe de la Confédération. Ce qui serait un exploit selon les fans des Aiglons.

Le sentiment est le même pour l’AS Tanda. Même s’il valait mieux se déplacer pour l’Africa que pour  l’AST. Samedi, au stade Robert Champroux, les Etoiles du Gontougo furent loin d’en être. Incapable de luire un instant, elles n’ont aucunement ébloui le camp adverse. Résultat, un nul vierge (0-0) sans saveur qui donne des ailes au CS La Mancha. Les Congolais qui sont venus minimiser les dégâts, auraient pu s’envoler avec une victoire. La preuve de la friabilité d’une équipe de Tanda qui n’a montré aucune raison d’espoir avant le match retour, dans 8 jours à Pointe Noire. Quoique le football réserve des surprises.

Le WAC et l’ASEC peuvent se permettre d’y croire

De la surprise, l’Afrique en fut étreinte au regard du résultat du WAC. Pourtant en déplacement au Mali, dans l’environnement hostile du stade Modibo Kéita de Bamako pour y défier le Stade Malien, ils ne sont pas nombreux qui offraient le statut même de survivant aux Guêpes d’Adjamé. Menés au score, les hommes d’Aby Yao ont su trouver les ressources mentales pour revenir à la hauteur des hôtes. Un but signé Trésor Karidioula, entré en cours de jeu, qui permet aux novices du WAC de se mettre en pôle position pour la qualification pour le prochain tour des préliminaires de la Caf Ligue des Champions. Un retour qui aurait pu être plus abordable si, à la 40è, le capitaine Diallo Kouassi avait transformé son énorme opportunité.

L’ASEC Mimosas n’a pas perdu non plus. Mais son déplacement au Bénin pour y affronter les Buffles du Borgou semblait moins épineux. Pourtant, le champion de Côte d’Ivoire est mené après la 64è avant de réagir grâce à son attaquant providentiel, Amed Touré. Un nul encourageant certainement, mais qui laisse des doutes sur la capacité de l’écurie Mimosas à se mettre au dessus à l’extérieur. Une plaie qui dure depuis quelque temps et qui devra trouver remède après le retour face aux Buffles béninois, le 21 février 2018 à Abidjan. Ce jour là, le favori demeurera en jaune et noir.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP