Flash Info

  • 25/06/2019Football-Transfert: Oussou Konan Anicet s'engage pour deux saisons avec ne FC Sion en Suisse
  • 25/06/2019Football-can 2019: Le Cameroun perd Joël Tagueu victime d'une anomalie cardiaque
  • 25/06/2019Basket- FIBA Afrique: Anibal Manave élu Président
  • 23/06/2019Football-CAN 2019-Côte d'Ivoire: Blessé à la cuisse, Souleymane Doumbia incertain pour l'Afrique du Sud
  • 23/06/2019Basket-PlayOffs 2019-1/2 finale homme ALLER: CSA Treichville 59-55 AZUR
  • 21/06/2019Football-CAN 2019: Victime d'un malaise cardiaque, le Nigerian Samuel Kalu hospitalisé en Égypte

20 animateurs de centres à l’école suisse

Football
Côte d'Ivoire

20 animateurs de centres à l’école suisse

12 December 2018 0

Une semaine de perfectionnement et d’échanges pour de meilleurs modules de formation en Côte d’Ivoire. Une plateforme initiée par Dosso Sinali, président de l’Entente Sportive du Bafing, à l’endroit  des formateurs ivoiriens, qui a ouvert ses portes le mardi.

Durant 5 jours à partir du mardi 11 décembre 2018, au cœur de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS) à Marcory, 20 encadreurs ivoiriens dont une dame, se frotteront à l’expérience de Florian Maras et ses amis de la Teams AFF-FFV DE Fribourg de Suisse, pour le perfectionnement de leurs méthodes de formation.

La cérémonie d’ouverture de ce séminaire a été rehaussée par la présence du représentant du Ministère des Sports, ravi de l’initiative. «C’est une belle initiative car pour nous, la formation est la base de la progression du sport. Ce que vous allez apprendre vous permettra de mieux former les jeunes de 11 à 14 ans », a indiqué François Anit, Directeur chargé du développement du sport.

Une intervention qui a clôturé la série de prise de parole à laquelle ont participé Aimé Tchétché, le président du comité d’organisation de cette formation, Dosso Sinali, initiateur du projet et surtout Dicko Adama, membre du comité exécutif de la FIF, qui a salué cette initiative allant dans le sens du projet de la faitière.  « Le président Sidy Diallo est heureux de cette initiative car elle entre dans la vision de la fédération », a-t-il indiqué. En attendant que cette vision fédérale soit mise en œuvre pour le bonheur de la formation par la compétition, les “écoliers“ de l’INJS sont à l’écoute de la méthode suisse.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP