Flash Info

  • 20/09/2018Football- Classement FIFA: La Côte d'Ivoire occupe la 66è place FIFA et la 12è CAF
  • 20/09/2018Football: Baky Koné est le nouveau président de la section football de l'ASEC Mimosas
  • 20/09/2018Football-Tournoi des 4 nations: Vietnam 3-1 Côte d'Ivoire
  • 18/09/2018Pétanque-Mondial 2018 : La Côte d’ivoire finalement absente
  • 18/09/2018Football-Championnat d’Afrique Freestyle : L’Ivoirien Titi Koné triomphe au Nigeria
  • 17/09/2018Cyclisme-Tour de Côte d'Ivoire 2018: L'Ivoirien Cissé Issiaka vainqueur de la 25è édition
Football
Côte d'Ivoire
Ligue 1

Le GX va bouder l’AGO de la FIF

20 June 2018 0

L’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) de la FIF prévue le 23 juin prochain à Yamoussoukro devrait se faire sans les membres du GX. C’est lors d’une conférence de presse tenue mardi, que les responsables des présidents pour le départ de Sidy Diallo ont dévoilé leur intention.

S’ils avaient l’intention de se présenter au rendez-vous de Yakro, les membres du GX ont fait marche-arrière. Mardi au Palm-Club de Cocody, Armand Gohourou, porte-parole du GX en a donné quelques raisons.  « Nous avons constaté que dans le dossier de convocation qu'elle (la FIF) a remis aux clubs, elle a omis volontairement le rapport d'audit interne et celui du Commissaire au Compte. Ce qui est contraire à l'article 34 de nos textes. (…) Pour ce faire, nous avons décidé de ne pas aller à ce rendez-vous de Yamoussoukro », a expliqué le conférencier.

Au-delà des textes brandis, le GX s’appui également sur le bras de fer entre la FIF et la FIFA pour asseoir sa décision de boycotter l’AGO du 23 juin prochain. « L'autre raison qui fonde notre décision, c'est la mauvaise foi manifestée par la FIF en refusant d'ouvrir ses portes récemment à la Commission d'audit de la FIFA. Nous dénonçons cette attitude qui n'honore pas le football ivoirien », a-t-il renchéri.

Par contre, avec ses membres, le GX organisera le jour de l’AGO, une grande réunion dont l’ordre du jour n’a pas été dévoilé. Au-delà de ce boycott, le GX qui regrouperait 47 clubs et groupements d’intérêts, a menacé ne plus reconnaître l'autorité de Sidy Diallo, président de la FIF, dès la fin de toutes les compétitions nationales organisées par la faitière. Les clubs favorables au mandat de Sidy Diallo ont prévu réagir dans la matinée du jeudi 21 juin. De quoi raviver le front embrasé du football local qui semblait plutôt calme ces temps-ci.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP