Flash Info

  • 16/11/2018Football-Ligue 1: Aka Kouamé quitte l'encadrement technique de LYS de Sassandra
  • 15/11/2018Athlétisme-Marathon du District d'Abidjan 2018: Le Kenyan Stanley Teimet grand vainqueur
  • 13/11/2018Athlétisme: La représentation CPI en Côte d'Ivoire organise un cross populaire le 24 novembre entre Treichville et Marcory
  • 13/11/2018Media: La FIFA organise un Forum de développement pour les journalistes d'Afrique francophone le 5 Décembre à Lomé
  • 13/11/2018Rugby-Côte d'Ivoire: Le championnat national 2018-2019 démarre le 15 décembre prochain
  • 12/11/2018Football-Tournoi U20 UFOA B- Tirage-Groupe A : Togo, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal
Football
Afrique

Issa Hayatou : « J’allais démissionner »

26 May 2017 0

Deux mois après son éviction de la tête de la Confédération Africaine de Football, Issa Hayatou rebondit, chez lui, au Cameroun. Nommé Président du conseil d’administration de l’Académie nationale de football (Anafoot), Hayatou est revenu sur l’assemblée générale de la Caf de mars 2017.

Visiblement affaibli par le poids des ans, et certainement par celui du travail accompli à la tête de la plus haute institution du football continental, Hayatou s’est dit « fière, honoré » de cette « retraite dorée » que lui a offerte le Président de la République du Cameroun. S’il est prêt à « tout faire pour que le football camerounais puisse toujours prendre de l’envol », Issa Hayatou n’oublie pas l’épisode qui l’a obligé à quitter l’Afrique pour conduire la politique du football national depuis le 24 mai 2017.

Le 16 mars 2017, c’est escorté et le visage serré qu’Hayatou s’éloignait de l’assemblée générale élective d’Addis-Abeba. En colère Hayatou n’a cependant « jamais été triste », pour son départ inopiné de la Caf. Car, « même si j’étais élu, après la coupe d’Afrique des nations de 2019 j’allais démissionner. Si le Cameroun n’était pas pressenti pour organiser la Can 2019, je n’allais même pas me présenter. Ceux qui sont à côté de moi le savent. Je ne suis pas triste », a-t-il révélé.

Sur les antennes de la radio nationale camerounaise, il a pourtant proclamé son indignation, vu la manière avec laquelle il a été battu par Ahmad Ahmad. « En temps normal, je ne vois pas qui peut me battre au niveau de la Confédération africaine de football. Mais il y a eu des aléas externes qui ont amenés cette assemblée à ne pas renouveler mon mandat », a-t-conclu pour l’instant sur ce sujet, qui n’a certainement pas encore fini de livrer ses secrets.

 

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP