Flash Info

  • 25/10/2021Football-Transferts : Sékou Cissé signe au CA Pontarlier en National 3 en France
  • 22/10/2021Basketball- Qualif CDM 2023 : Le sélectionneur national dévoile 16 présélectionnés pour la prochaine fenêtre
  • 21/10/2021Football-International : Seko Fofana élu meilleur joueur du mois de septembre en Ligue 1
  • 20/10/2021Football- Eli CAN féminine 2022 : La Côte d'Ivoire étrille le Niger 0-9
  • 20/10/2021Nba: Saison 2021/2022 - Les 1ers Matchs: Bucks 127-104 Nets; LAL 114-121 Gsw
  • 19/10/2021Football-International : Didier Drogba nommé ambassadeur de l'OMS pour le sport et la santé

Ahmad dépose un recours devant le TAS

Football
Afrique

Ahmad dépose un recours devant le TAS

25 November 2020 0

Suspendu de toute activité liée au football au niveau national et international pour une durée de 5 ans après la décision de la chambre de jugement de la Commission d'Ethique de la FIFA prononcée le 24 novembre 2020, Ahmad Ahmad conteste la décision à travers ses avocats.

Selon l'équipe du président de la CAF et vice-président de la FIFA, « cette décision n'a pas été rendue de façon juste et impartial. Le camp Ahmad dénonce ainsi un « conflit d'intérêt » au sujet du « cabinet d'audit PwC » qui investiguait l'administration de la CAF sous le mandat de la FIFA alors que ce dernier « œuvrait jusque-là pour la CAF ». Un « manque d'impartialité évident » qui ne saurait, selon lui, attribué une quelconque légalité à l'action menée contre Ahmad Ahmad.

Par ailleurs, selon le communiqué de presse publié le 25 novembre 2020, l'équipe du responsable malgache souligne qu'il lui a été refusé « le droit de présenter une partie de ses témoins, lors d'une audience menée au pas de charge ». Des révélations qui tendent à relever le coup monté contre Ahmad Ahmad qui s'apprêtait à candidater pour un deuxième mandat à la présidence de la CAF.

Il apparait clairement pour Ahmad Ahmad que les « faits ont été présentés de façon largement contestable par la Chambre d'enquête à la Chambre de jugement de la Commission d'éthique de la FIFA ». Au vu de tout ce qui précède, « un Appel sera donc fait devant le TAS afin de contester cette décision incompréhensible et choquante ». Une démarche qui, espère Ahmad, lui permettra de suspendre la sanction prononcée pour « mener campagne en vue de sa réélection à la Présidence de la CAF », conclut le communiqué.

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a jugé Ahmad Ahmad, président de la Confédération Africaine de Football (CAF) et vice-président de la FIFA, coupable d’avoir enfreint les articles 15 (Devoir de loyauté), 20 (Acceptation et distribution de cadeaux ou autres avantages) et 25 (Abus de pouvoir) de l’édition 2020 du Code d’éthique de la FIFA, ainsi que l’article 28 (Détournement de fonds) de son édition 2018.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP