Flash Info

  • Il y a 22 min 14 secFootball-Transferts : Zié Ouattara (ex Asec Mimosas) s'est engagé avec le Radomiak Radom en Division 1 de Pologne
  • Il y a 36 min 32 sec Football-Coupe CAF : L'Asec Mimosas est la dernière équipe ivoirienne qualifiée pour la compétition
  • Il y a 1 heure 51 min Football-Ligue 2 : Le match de la 22e journée opposant Yakro FC à SCA sera rejoué pour des raisons techniques d'arbitrage (Commission Ethique et Discipline)
  • Il y a 1 heure 55 minAutres-Sports : Happy Run 2024 fixé au 20 juillet prochain !
  • 20/06/2024 Football-Transferts : Lasso Coulibaly s'engage avec l'AJ Auxerre jusqu'en 2028
  • 20/06/2024 Foobtall-Classement FIFA : La Côte d'Ivoire occupe désormais la 37e place mondial et 4e africain

F1 : A Imola, Verstappen s’impose d’un souffle devant Norris

Auto-Moto

F1 : A Imola, Verstappen s’impose d’un souffle devant Norris

19 May 2024 0

Battu à Miami, Max Verstappen a repris le pouvoir au GP d'Emilie-Romagne. Le pilote Red Bull a dominé de bout en bout à Imola et signe ainsi son cinquième succès en sept courses. Lando Norris (McLaren), qui a animé la fin de course, et Charles Leclerc (Ferrari) complètent le podium.

Au bout de l'ennui ou presque. Les qualifications de samedi avaient donné le ton, on s'attendait à une belle course avec des écarts très resserrés mais Max Verstappen ne l'entendait pas ainsi. Auteur d'un bon départ depuis la pole, le Néerlandais a contenu les velléités de Lando Norris au départ et s'est rapidement envolé. Le pilote McLaren n'a pu garder le contact et l'écart est rapidement monté au-dessus de la seconde, puis au-delà des trois secondes pour stabiliser à six secondes pendant l'ensemble de la course.

Les arrêts (un seul à Imola) n'ont pas redistribué les cartes et le Néerlandais a pu filer vers sa 59e victoire en carrière malgré la menace d'une pénalité sur sa tête. Rapidement, le Batave avait dépassé à trois reprises les limites de piste, le maximum, et a ensuite piloté avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Au final sans conséquence même si Norris a tout donné dans les dix derniers tours pour mettre la pression et recoller au Néerlandais (moins de deux secondes). Le seul vrai frisson de cette course.

TOP