Flash Info

  • Il y a 1 heure 12 minFootball-Transfert: Jean Michael Seri aurait trouvé un accord avec le FC Barcelone
  • Il y a 1 heure 16 minAfrobasket 2017 Dame : Koré Moïse, ex-président de la FIBB, présent à Bamako
  • Il y a 1 heure 17 minAthlétisme-Deuil: Marie Josée Ta Lou a perdu sa grande-mère
  • 20/08/2017Afrobasket 2017 Dame-3e journée-Groupe A: Côte d'Ivoire 39-61 Mali -- Cameroun 94-42 Centrafrique -- Angola 62-55 Tunisie
  • 20/08/2017Afrobasket 2017 Dame-3e journée-Groupe B: RDC 63-70 Sénégal -- Mozambique 88-47 Guinée -- Nigéria 106-72 Egypte
  • 20/08/2017Football-El.CHAN 2018: (Q)Côte d'Ivoire 1-0 Niger

Sylvain Gbohouo: « Je demande pardon aux Ivoiriens »

6 February 2017 0
Sylvain Gbohouo: « Je demande pardon aux Ivoiriens »

Sylvain Gbohouo. Comment vous sentez-vous plusieurs jours après l'élimination de la Côte d'Ivoire au premier tour de la CAN 2017?
 
Mal. Très mal. Je n’arrive pas encore à comprendre notre prestation qui était loin de notre potentiel. Nous étions partis pour faire une bonne campagne en passant d’abord le premier tour. Rien n’a marché. Nous avons été en dessous de tout. La déception des Ivoiriens est compréhensible vu qu’ils croyaient en nous. Je profite de l’occasion pour présenter mes excuses à toute la population ivoirienne pour cette CAN 2017. Nous sommes les premiers déçus.
 
 
Après la performance face à la France, et les matches de préparation, l'équipe semblait parée pour aller très loin dans la compétition. Alors qu'est ce qui n'a pas bien fonctionné? Comment expliquez-vous cette contreperformance?
 
Oui nous étions tous prêts pour la compétition. Nous avons fait une bonne préparation. Arrivé au Gabon, je ne peux vous expliquer ce que s’est passé. Le football est loin d’être une science exacte. Mais nous avons manqué de percussion, de rage sur le terrain. Ou en tout cas celle de nos adversaires était au dessus de la notre. Nous n’avons pas su élever notre niveau, même si je crois que tout s’est joué dans les détails. On a essayé de retrouver notre jeu, mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.
 
 
Plusieurs observateurs accusent les mauvaises options tactiques de Michel Dussuyer et ses choix des hommes. Ces éléments pourraient-ils expliquer le résultat de la sélection ivoirienne ?
 
Non. Je ne crois pas qu’il faille rejeter toute la faute sur le sélectionneur. Chacun a sa part de responsabilité dans cet échec. Le coach a mis en place un système que nous avons travaillé durant toute la préparation. C’était à nous sur le terrain de l’animer au mieux. Nous avons failli à ce niveau. Il faut donc pouvoir se relever de cette situation, forger notre mental et se remettre au travail. Parce que les prochaines échéances arrivent très vite. Il faudra se remobiliser pour atteindre les qualifications pour la Coupe du Monde 2018 et la CAN 2019.
 
 
Pouvez-vous nous expliquer l'action du but d'Alioui lors du dernier match de la Côte d’Ivoire à la CAN 2017 ?
 
Alioui ! Il a bien joué le coup je pense. J’étais dans mon petit carré lui a profité de la faille de l’écran de Simon (Deli) pour enrouler sa frappe.  Après je sais que vous voulez parler de ma responsabilité. Mais il n’y avait pas de faute placement à mon avis, c’est l’attaquant qui a eu de la réussite malheureusement pour nous.
 
 
Des informations vous enverraient à Nantes en Ligue 1 en France, dès la saison prochaine. Est-ce le moment de faire le grand saut?
 
Pour l'instant je n’ai pas encore d’information concernant ce club ou un tout autre. Mais si l’opportunité se présente je le ferais ce saut. Mais encore une fois, je tiens à demander pardon aux Ivoiriens pour cette CAN 2017. J’espère avec mes coéquipiers, leur redonner du plaisir à nous soutenir.
 
 
Recueillis par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP