Flash Info

  • 26/11/2020Football-Caf LdC 2020 : La finale entre le Zamalek et le Al Ahly prévu à huis-clos
  • 24/11/2020Basket : La Fédération ivoirienne exonère les clubs des frais de licence, d'engagement et de cotisation pour la saison 2020-2021
  • 24/11/2020Rugby : La Fédération Ivoirienne prévoir une Assemblée Générale Mixte les 26 et 27 décembre 2020
  • 24/11/2020Football-Deuil: Le président de la FIF, Augustin Sidy Diallo, sera inhumé le vendredi 27 novembre 2020
  • 23/11/2020Football-Angleterre : Pour Mikel Arteta, le « comportement de Nicolas Pépé est inacceptable»
  • 23/11/2020Basket-NBA : Serge Ibak quitte les Raptors de Toronto pour les Clippers de Los Angeles

CAN 2008 Groupe B: Les éléphants veulent tout casser

CAN

CAN 2008 Groupe B: Les éléphants veulent tout casser

18 January 2008 0
CAN 2008 Groupe B: Les éléphants veulent tout casser

La Coupe d'Afrique des Nations 2008 débute dans trois jours au Ghana. Le groupe B, avec la Côte d'Ivoire, le Nigeria et le Mali, va permettre à Sekondi de voir des stars. Mais gare au Bénin. Premiers matches de ce groupe lundi.
Incontestablement, le groupe B est le plus difficile de tous, avec les incontournables Super Eagles du Nigeria, triple champion d'Afrique, la Côte d'Ivoire qui vise un deuxième titre, le Mali qui se présente comme un solide favori malgré une défense fébrile et le Bénin capable de tous les exploits. Les spectateurs de Sekondi, la troisième ville du Ghana, auront de quoi se régaler avec les Ivoiriens Didier Drogba (Chelsea), Aruna Dindane (Lens), les Maliens Frederic Kanouté (Séville), Mamadou Diarra (Realde Madrid), les Nigérians Martens Obafemi (Newcastle), Nwankwo Kanu (Porstmouth), le Béninois Stephen Sessegnon (Le Mans). Une pleïade de stars mondiales encadrée par une armada de techniciens allemands et français Berti Vogts (Nigeria), Gérard Gili (Côte d'Ivoire), Reinhard Fabish (Bénin), François Jodar (Mali).
Toute la Côte d'Ivoire, qui a retrouvé sa stabilité politique, est derrière les finalistes malheureux de 2006 en Egypte. Les Eléphants espèrent un deuxième trophée comme en 1992. Ils partent aussi avec la confiance du sélectionneur du Syli national de Guinée, Robert Nouzaret qui les donne favoris logiques de cette édition parce qu'« ils possèdent les meilleurs joueurs du continent ». Sur le papier, ils ont fière allure et Gili, qui a remplacé Stielike au pied levé, n'a que l'embarras du choix. Le capitaine Didier Drogba, en dépit de son opération au genou, pourra être compétitif à partir des quarts de finale et Boubacar Sanogo (Werder Brême), dont ce sera la première CAN, s'annonce redoutable. Mais le talon d'Achille reste la défense. Dans les bois, Copa Barry (Lokeren), Koné Tiassé (Africa sport) ou encore Stephan Loboué (Greuther Furt) ne sont guère rassurants.
La rigueur et l'autorité de l'ex-patron de l'équipe d'Allemagne Berti Vogts ont beaucoup servi le Nigeria. Après la menace faite aux clubs professionnels étrangers de libérer les joueurs deux semaines avant le coup d'envoi de la CAN, il s'est remis au travail dans un camp d'entraînement à Malaga (Espagne). Il ne se voit pas rentrer à la maison au premier tour et son objectif avoué est de mettre un terme à cette place de troisième (2002 au Mali, 2004 en Tunisie et 2006 en Egypte) qui semble plomber les Green Eagles. Pour cela, il lui faudra se débarrasser du Mali qui va profiter du retour du défenseur d'Auxerre, Sammy Traoré. Quand au Bénin qui joue au petit Poucet dans ce groupe. Gare !
Source: lequipe.fr

A lire aussi ...

TOP