Flash Info

  • 20/02/2019Football-Ligue 1-16e journée en retard: WAC 1-0 ASEC Mimosas
  • 20/02/2019Volley-Championnat national-8è journée (D): ASEC 03 sets 0 Descartes - Tafiré 03 sets 02 Sun - Stella 03 sets 0 Phoenix
  • 20/02/2019Volley-Championnat national-9è journée (H): Ivoire 03 sets 01 Sun - INJS 03 sets 0 Port-Bouet - Police 03 sets 02 SOA - Bonoua 03 sets 0 Tafiré
  • 20/02/2019Football-Ligue 1-16è journée en retard: WAC-ASEC Mimosas ce mercredi à partir de 15h30 au Champroux
  • 20/02/2019Basket-El.CdM 2019: Deux joueurs de l'ABC en renfort chez les Eléphants de Côte d'Ivoire
  • 20/02/2019Rugby-LIR-4è journée: Yopougon tombe face à TRUC sur le score de 15-16
Côte d'Ivoire
Football

Salif Bictogo suspendu par la FIF

7 August 2018 0

Salif Bictogo, président du Stella Club D'Adjame ( L2), a été suspendu deux ans à toute activité  relative au football par la FIF pour avoir porté un langage assez critique de Salif Bictogo à l’encontre des dirigeants de la FIF. 

En effet , le Lundi 09 juillet se tenait à Abidjan  une conférence  de presse du GX où M. Salif Bictogo  aurrait accusé le Comité exécutif de la FIF d'avoir pratiqué un blanchiment d’argent. « Les justificatifs donnés par Sory Diabaté lors de cette AG illégale ne tiennent pas la route. On ne doit pas justifier l’injustifiable. Sortir 3.800 000 000 FCFA des caisses de la FIF. C’est clair que c’est du blanchiment d’argent qu’a fait la FIF », avait notamment déclaré M. Bictogo.

Suite à ces declarations , la Commission de discipline de la Fédération Ivoirienne de Football ( FIF) aurait etabli une convocation contre Salif Bictogo pour des explications concernants ses declarations. Une plainte qui a finalement été decliné par Salif Bitcogo, qui lui a decidé de ne point donner de suite. Pour ce fait, la FIF a decidé de sevire et a decidé de suspendre le président du Stella Club d'Adjamé de toutes activités liée au football pendant deux ans et de payer une amende de cinq millions de F.CFA solidairement avec son club.

Pour rappel cette suspension intervient dans un contexte  de crise entre la FIF et le GX qui est un  regroupement   de  quarante-huit clubs et groupements d’intérêt membres de la fédération ivoirienne de football (FIF)  qui  estime  ne plus « reconnaître l’autorité » du Président Sidy Diallo. 
Ces derniers le  soupçonnent   de  « malversations » et demandent son départ à la tête de la FIF.

Djamel Bamba

A lire aussi ...

TOP