Flash Info

  • 17/07/2018Football-Coupe CAF: L'ASEC mimosas anime une conférence de presse ce mardi 17 juillet 2018 au stade Felix Houphouët Boigny à 14h30 , suivie de la conférence de presse du Raja Athletic à 15h45
  • 15/07/2018Football-Mondial 2018: La France championne du monde après avoir battu la Croatie 4-2
  • 14/07/2018Basket-Coupe Nationale 2018-Dame: ABC 54-62 CSA Treichville
  • 14/07/2018Rugby-Silver Cup 2018: Algérie 23-13 Côte d'Ivoire
  • 14/07/2018Basket-Coupe Nationale 2018-Homme: Azur 91-89 CSA Treichville
  • 14/07/2018Athlétisme-Diamond League - Rabat: Cisse Arthur Gue termine à la 8e place du 100m en 10''22
Basketball

FIBA Afrique a ouvert sa session d’Abidjan

23 March 2018 0

Comme annoncé, le bureau de FIBA-Afrique se réunit depuis ce vendredi 23 mars 2018 à Abidjan dans le cadre de sa session statutaire. Si le bilan de l’exercice 2017 est à l’ordre du jour, Hamane Niang, président de FIBA-Afrique a déjà dévoilé quelques points des perspectives qui seront épluchés en deux jours.

C’est aux environs de 10h que la session fut officiellement ouverte, non sans le mot de bienvenue d’Agui Mathieu, président de la FIBB qui accueille la rencontre de FIBA-Afrique sur ses terres. Heureux de cet intérêt de la faitière, il a souhaité encore plus d’événements de ce genre pour le rayonnement du basket dans un pays qui l’a déjà adopté. Mais les yeux étaient plutôt rivés sur Hamane Niang. Le président de FIBA-Afrique qui a accepté de s’entretenir avec la presse avant d’entrer dans le vif du sujet, a livré quelques pans des débats qui s’achèveront dans l’après-midi du samedi 24 mars.

Après le bilan de l'année écoulée, il a indiqué qu’un état des lieux concernant le fonctionnement et les moyens des 54 Fédérations affiliées sera fait. Et ce en vue « de proposer un projet de développement pour répondre à la question de comment améliorer le fonctionnement de nos fédérations ». En effet, « le mandat 2014-2019 s'inscrit dans le cadre de l'amélioration de la gestion de nos fédérations qui sont les piliers de la politique de FIBA. Si nous n'avons pas des Fédérations fortes, on risque de se planter. Nous avons donc ciblé cinq Fédérations africaines qui en premières bénéficieront des programmes de FIBA pour espérer jouer le même rôle que certaines issues d'Europe, d'Asie, d'Amérique ou d'Océanie ». Des Fédérations au sein desquelles la Côte d’Ivoire figure, a rassuré M. Niang.

Terre d’accueille du nouveau siège de FIBA-Afrique, la Côte d’Ivoire ne pouvait être en marge. Et justement, à Treichville où les travaux ont démarré depuis le 26 Février 2018, la cadence pour respecter les délais est fort appréciée par le président de FIBA-Afrique, déjà fier d’abriter l’une des vitrines du monde du basket. « Nous sommes heureux que les travaux aient commencé dans les règles de l'art. Cette maison du Basket est une fierté pour la Côte d'Ivoire mais aussi pour le basket africain, mais pas que. Car c'est la maison du basket mondial. Cette maison devra être prête aux environs de fin 2018 », a-t-il promis.

A la suite du défi des infrastructures, Hamane Niang n’occulte celui du sportif. Car, si FIBA-Afrique est prête à faire des efforts pour améliorer le cadre de gestion des Fédérations africaines, il espère des performances au plus haut niveau. « Il faut que le basket africain joue les premiers rôles dans les compétitions internationales, a-t-il déclaré. Et les clés sont les ressources humaines qualifiées et la formation avec la création d'Académie aux normes. L'Afrique en a les moyens et nous espérons que pendant les prochaines Championnats du Monde et les J.O, nous aurons des représentants aux phases finales ». Une adresse qu’il passera en espérant qu’elle ne tombera dans la mauvaise terre. En attendant la réalisation de ces projets et rêves, les travaux vont bon train au 2è étage de l’immeuble abritant l’hôtel Azalaï, à Abidjan-Marcory.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP