Flash Info

  • 30/06/2020Football-Distinction : La cérémonie des Awards 2020 de la CAF est annulée
  • 30/06/2020Football-CdC 2020: Les demi-finales et la finale se joueront au Maroc
  • 30/06/2020Football-Afrique: Le CHAN 2020 au Cameroun reporté à janvier 2021
  • 30/06/2020Football-Lonaci Ligue 1: La Ligue met un terme à la saison 2019-2020 et designe champion le RCA
  • 30/06/2020Football-Afrique: La CAN 2021 reportée en janvier 2022 par la CAF
  • 29/06/2020Football: Salomon Kalou va quitter le Herta Berlin à la fin de la saison

Djéfarima Diawara : « Je vise la WNBA »

Basketball

Djéfarima Diawara : « Je vise la WNBA »

1 June 2020 0

Auteure d'une merveilleuse entame de saison avec une moyenne de 27 points par match sous les couleurs du Dakar Université Club (DUC), Djéfarima Diawara a vu son élan brisé par la pandémie du Covid 19. L'excellente ailière forte ivoirienne revient dans cette interview sur ses regrets après l'arrêt de la saison au Sénégal. L'Eléphante de 26 ans qui vient de signer pour une saison au Basket Club Saint Paul (BCSP) Rezé nous révèle son rêve de jouer en WNBA et celui de remporter l'Afrobasket avec la sélection ivoirienne.

Quelle est votre réaction après l'annonce de l'arrêt définitif de la saison par la fédération sénégalaise ?

C'est le cœur meurtri que je l'ai appris. Nous n'avons pas prévu un tel scénario à l'entame de la saison. Je ne suis pas heureuse de cette situation. Vu mes performances, celles de mon équipe et surtout les nombreux efforts consentis par les dirigeants pour me faire venir, ça ne pouvait pas finir ainsi. C'est vraiment dommage pour les duchesses et la direction. Mais on s'y attendait plus ou moins avec la difficile situation générée par la pandémie du Covid 19.

Arrivée au DUC avec de grosses ambitions, c'est finalement 3 matchs que vous disputez. Des regrets sans doute ?

Évidemment ! Vous savez. Je suis arrivée au DUC cette saison avec pour ambition de finir meilleure joueuse. Imaginez la peine que je vis de voir ces ambitions voler en éclat à cause de cette triste situation. Je croyais en une saison merveilleuse en signant. Hélas ! Mais Dieu seul sait pourquoi cette situation est survenue.

 Que retenez-vous   de ce passage au coeur de l'élite sénégalaise ?

Je retiens de bonnes choses de mon passage au Sénégal. La saison dernière déjà, j'avais connu un premier club avec Mbour. Je retiens que le championnat sénégalais est d'un bon niveau. MBour et le DUC sont deux équipes différentes. Le DUC est un grand club avec qui j'ai beaucoup appris. Ce n'est donc pas un échec pour moi d'être passée par le Sénégal. Je peux vous avouer que ce fut une belle expérience.

Après un échec l'année dernière pour soucis administratifs, vous réussissez cette saison à signer au Basket Club Saint Paul (BCSP) Rezé (France). Heureuse    naturellement ?

Bien sûr que c'est une joie de signer avec le Basket Club Saint Paul Rezé. C'était mon plus grand souhait d'aller en Europe, de partager leur expérience et m'exprimer au mieux en vue de me faire connaître. À Rezé, je vais retrouver ma compatriote et grande sœur Kani Kouyaté qui m'a beaucoup motivée. Je suis très heureuse de la retrouver. Et je crois qu'ensemble, nous ferons de belles choses pour le club.

Quels sont vos objectifs pour cette première aventure européenne ?

Mon premier challenge sera d'aider mon équipe à réaliser ses objectifs sur la saison. Après, je me servirais de cette première expérience pour apprendre et saisir toutes les opportunités qui se présenteront pour étaler tout mon talent. Et progresser davantage.

Un des grands espoirs du basket ivoirien, quels sont vos rêves pour votre carrière en club et en équipe nationale ?

Mon principal rêve est de jouer un jour dans un très grand club. Je vise la WNBA. La crème du basket mondial. Je travaille sereinement là-dessus. Et je crois fermement que ça se fera avec l'aide de Dieu. Je ne travaille pas pour m'arrêter en Europe. Je veux aller bien loin afin d'acquérir beaucoup d'expérience pour aider notre équipe nationale. Avec la sélection ivoirienne, mon rêve le plus ardent est de décrocher l'Afrobasket. Je voudrais profiter pour demander plus de soutien à tous les niveaux pour la sélection féminine. Je demande à toutes les autorités de nous faire confiance et nous accorder le soutien qu'il faut. Nous ne les décevrons jamais. Leur soutien nous permettra d'être dans les meilleures conditions pour ramener des sacres continentaux et pourquoi pas mondiaux.

Réalisée par Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP