Flash Info

  • Il y a 46 min 35 secFootball-Côte d'Ivoire : Kuyo Téa Narcisse élu président de l'Africa Sports avec 29 voix soit 82,5%
  • Il y a 48 min 4 secBasket-El.CM 2023 : La Côte d'Ivoire leader du groupe C après la Fenêtre 1
  • Il y a 48 min 51 secBasket-El.CM 2023-Fenêtre 1-Groupe C-3e journée : Côte d'Ivoire 80-69 Guinée
  • Il y a 49 min 43 secBasket-El.CM 2023-Fenêtre 1-Groupe C-2e journée : Centrafrique 64-92 Côte d'Ivoire
  • Il y a 50 min 55 secBasket-El.CM 2023-Fenêtre 1-Groupe C-1ère journée : Côte d'Ivoire 57-56 Angola
  • 25/11/2021Basket- Elim.CM23: CI vs Angola ce vendredi 26 novembre 2021 à 16h GMT en Angola

Cissé Moussa (Pdt SOA) : « Nous renforcer pour jouer la BAL »

Basketball

Cissé Moussa (Pdt SOA) : « Nous renforcer pour jouer la BAL »

8 July 2021 0

Président de la Société Omnisport des Armées (SOA), le Lieutenant-Colonel Cissé Moussa revient sur le premier sacre des militaires et se projette sur les prochains challenges du club dont les éliminatoires de la Basketball Africa League.

La SOA tient son premier sacre ! Quels vos sentiments ?

C’est un soulagement pour nous. Ils sont allés loin, en début de saison ce n’était pas notre objectif. Ils cherchaient à disputer le carré d’as et se maintenir et puis l’appétit venant en mangeant, ils se sont rendus compte qu’il y’avait la possibilité de faire quelque chose. Surtout au moment du mercato où nous nous sommes renforcés avec, trois joueurs. Et là, ils ont joué crânement leur chance aux play-offs.

Qu’aviez-vous dit à vos athlètes avant les Play-offs?

Rien de spécial ! Sur le plan tactique et technique je n’aime pas me prononcer mais j’aime galvaniser les joueurs. Etant moi-même  ancien capitaine et ancien compétiteur, je sais ce qui se passe. Donc j’ai tenu à galvaniser mes joueurs puis à les maintenir impliqués jusqu’au bout, à les renforcer moralement, psychologiquement et leur montrer qu’il fallait y croire.

Quand avez-vous senti que le titre était possible ?

Dès l’entame des play-offs, c’est vrai que lors de la 1ère journée face à la JCA, mes hommes ont subi une débâcle. Mais ils ont senti qu’ils avaient quelque chose donc il fallait nous battre pour nous sortir du traquenard JCA. Après,  ils ont abordé Azur et à mon humble avis l’équipe qui sortirait victorieuse de cette confrontation face à l’Azur avait des fortes chances d’être championne. Et aujourd’hui, j’ai eu raison.

Qu’est-ce que ça fait d’avoir le soutien des élèves gendarmes ?

Oui cela nous a carrément boostés. Nous avons lancé l’opération marée orange au niveau du palais et je sais que vous qui êtes les acteurs du milieu, il y a longtemps que vous avez vu un tel engouement des supporters autour d’une équipe. Et cette année, nous avons tout fait, nous avons mobilisé nos troupes et derrière nous avons eu la chance d’avoir l’autorisation de la hiérarchie pour être soutenue par nos jeunes frères de l’Ecole de Gendarmerie qui sont venus. Et ils ont fait le travail comme il se doit. Ils nous ont vraiment boostés, ça il faut le dire franchement .Ça fait la différence aussi.

Quelles ont été les clés de ce titre président ?

Les clés de ce titre, nous dirons d’abord la mobilisation autour de l’équipe. Le coach qui nous a apporté beaucoup, les recrues notamment le MVP et  l’équipe (Ndlr : Stéphane Kokoun). En effet, le noyau était déjà là car ils ont bien travaillé et ils avaient des acquis qui ont été consolidés par l’arrivée de ces différents apports.

Maintenant que vous être champions, quel est le bilan de la SOA cette saison ?

Déjà le bilan il est positif. Je n’entrerai pas dans  les détails mais nous venons tous dans cette compétition pour remporter le trophée. Ils ont le trophée donc ils peuvent dire qu’ils ont le meilleur bilan de la saison. Il y’a des choses à corriger, des compartiments à renforcer et nous allons nous efforcer de les corriger.

La Coupe d’Afrique arrive alors comment appréhendez- vous cette compétition pour votre première fois ? D’ailleurs, est-ce que la SOA y participera ?

Nous avons été un peu surpris pas par le titre et également de l’après titre. Derrière, il se trouve qu’il y’a des échéances internationales. Toute suite, nous ferons comme les autres équipes, nous allons chercher à nous renforcer et aller jouer crânement nos chances là-bas aussi.

Comment vous jugez l’organisation de ce championnat 2020-2021?

Je pense qu’il y’a eu une rupture totale avec les années précédentes. Les amoureux du basketball ont assisté à un spectacle de belle facture, il y a eu du  monde qui est revenu au Palais des Sports de Treichville, il y a eu un Comité Directeur  qui a travaillé d'arrache-pied pour vraiment organiser quelque chose de magnifique et aujourd’hui le résultat est là. La plupart des Fédérations sont fières de nous et pourquoi pas, cherchent à s’inspirer du travail de cette année.

À quel niveau la Fédération doit-elle s’améliorer pour la saison à venir ?

La saison à venir, je pense que déjà nous venons tellement de loin que ce n’est pas évident. Mais ce qui me vient à l'esprit, c’est tout de suite essayer d’aménager le calendrier de telle sorte qu'on dispute  aussi la N2 en même temps que la N1. Et comme vous le remarquez la N1 a pris fin, mais derrière il reste encore de journées à disputer pour la N2. Vu les difficultés que nous avons traversés avec la COVID, ce n’était pas évident de commencer le championnat. Nous allons donc nous atteler à pouvoir rallier les autres catégories et enfin à faire tout ce qu’il y’a autour du basketball avec les interligues à l’intérieur, les catégories benjamines et autres pour que tout le monde revienne au basketball.

Propos recueillis par Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP