Flash Info

  • 22/07/2017Francophonie 2017-Basket Dame: Liban 63-66 Côte
  • 21/07/2017Athlétisme: Marie Josée Ta Lou remporte le 200m du Meeting de Monaco en 22'25
  • 21/07/2017Jeux de la Francophonie 2017: Méité Ben Youssef sera le porte-drapeau de la Côte d'Ivoire
  • 21/07/2017Francophonie 2017-Football-Groupe B : Congo 4-1 Niger -- Mali 0-0 Cameroun
  • 21/07/2017Natation: La Côte d'Ivoire sera présentes aux Championnats du Monde 2017 en Hongrie
  • 21/07/2017La Cérémonie d'ouverture des 8ès Jeux de la Francophonie à 18h30 au stade Houphouët-Boigny
Autres Sports

Pétanque : La Côte d'Ivoire 2e à Kayes

20 March 2017 0

Les Éléphants ont fini sur la deuxième marche du podium du Tournoi International de Kayes 2017. Les Ivoiriens ont été battus en finale (12-13) par les Lions de la Térenga du Sénégal.

Un petit point a éloigné la sélection ivoirienne de la médaille d’or de ce tournoi organisé par la campagne de lutte contre le terrorisme. Dimanche au boulodrome M'Barakou Baby de Kayes, la triplette phare de la Côte d'Ivoire a dû se contenter de la médaille d’argent de la 3e édition du Tournoi International de Kayes.

Pas de quoi rougir. Surtout que cette sélection a été composée à la hâte, à la suite du désistement pour des raisons professionnelles de Zohou Bi Dominique, Assan Fabrice et Kouadio Félix. Sur la deuxième marche du podium, la sélection ivoirienne a empoché l’enveloppe de 1 million prévu pour le finaliste malheureux. Quand le vainqueur, le Sénégal a reçu la somme de 2 millions de Frs Cfa.

La Côte d'Ivoire a également tiré son épingle du jeu au concours de tirs de précision. Akabla Marcellin a perdu en finale devant le Burkinabé Compaoré Augustin. L'Ivoirien sur les ateliers à obtenu 26 points sur 100, contre 36 pour l'Etalon.

La Côte d'Ivoire, la France, le Sénégal, le Burkina Faso, Djibouti, le Maroc,  la Mauritanie, le Niger et le Mali ont participé au Tournoi International de Kayes 2017 pour la lutte contre le terrorisme. L’on a compté 72 triplettes en compétitions, dont trois de la Côte d'Ivoire.

 

Patrick GUITEY

 

 

A lire aussi ...

TOP