Flash Info

  • 19/07/2019Football: L'ALGÉRIE remporte la deuxième coupe d'Afrique de son histoire
  • 19/07/2019Football-CAN 2019-Finale : Sénégal 0-1 Algérie
  • 18/07/2019El.CAN 2021 : La Côte d'Ivoire dans le groupe K avec le Niger , le Madagascar et l'Ethiopie
  • 18/07/2019Football-Transfert: Jean-Michaël Séri prêté par Fulham au Galatasaray SK
  • 16/07/2019Football-Afrique: Clarence Seedorf et Patrick Kluivert démis de leur fonctions de Sélectionneur et Sélectionneur adjoint des Lions indomptables
  • 16/07/2019Football-CAN 2019: La Fédération guinéenne a décidé de limoger Paul Put après la défaite face à l'Algérie

Lyon: La douleur, encore

Autres Sports

Lyon: La douleur, encore

5 April 2006 0
Lyon: La douleur, encore

Virtuellement qualifi? pendant presque une heure de jeu, l'Olympique Lyonnais a ?t? ?limin? par l'AC Milan en deux minutes, les deux derni?res, sur un doubl? d'Inzaghi et un dernier but de Chevtchenko (3-1). Troisi?me ?chec cons?cutif en quart de finale. L'autre club milanais, l'Inter, a ?t? sorti en Espagne par Villarreal (1-0).

? Lyon ?tait sup?rieur ? Milan ? (Houllier)
C'est le m?me cauchemar, des regrets qui s'annoncent encore ?ternels, m?me si les acteurs et le cadre ont chang?. Comme l'an pass?, Lyon a ?t? sorti en quart de finale de la Ligue des champions apr?s avoir ?t? virtuellement qualifi? pendant une longue partie du match. L'an pass?, contre le PSV Eindhoven, l'affaire avait dur? 39 minutes, et le penalty non siffl? sur Nilmar avait entra?n? une rancoeur tenace. Cette fois, Lyon a tenu l'AC Milan par le maillot pendant 57 minutes. Il ?tait encore qualifi? ? deux minutes de la fin de la rencontre, par la vertu du but inscrit ? l'ext?rieur (1-1). Moins de cinq minutes plus tard, M. Hauge avait renvoy? tout le monde au vestiaire, mais les Rhodaniens stationnaient encore sur la pelouse de San Siro, foudroy?s par un tableau d'affichage surr?aliste : 3-1 pour Milan. Premi?re d?faite ? l'ext?rieur depuis plus d'un an. Terrible et sans recours. L'?quipe italienne, qui disputera sa troisi?me demi-finale en quatre saisons, et qui n'a d'ailleurs laiss? pass? aucune des deux pr?c?dentes, a refait le coup de 2003, quand l'Ajax Amsterdam avait ?t? ?limin? dans le temps additionnel au m?me niveau de la comp?tition pour n'avoir pas conserv? son 2-2 (3-2 score final). Au terme d'un double rendez-vous intense et ultra serr?, le m?tier des Milanais a fait la diff?rence, sa qualit? individuelle aussi, avec le soup?on de r?ussite indispensable ? ce niveau. ? Pourtant, Lyon ?tait sup?rieur ? Milan ? a d'embl?e comment? G?rard Houllier.

Les regrets, une nouvelle fois, sont multiples. Ils ?pargnent l'arbitrage. Ils ?pargnent aussi tout soup?on de manque de maturit? tactique, celui qui avait plan? l'an pass? ? Eindhoven lorsque Lyon avait tangu? sur son plan de jeu pendant qu'il menait d'un but. Ils s'attachent d'abord ? cette r?ussite qui, dixit Juninho sur Canal+, ? est avec Lyon en Championnat mais fuit l'?quipe en Ligue des champions. ? Cette explication ne r?siste cependant pas compl?tement ? l'analyse du match, et surtout de deux des trois buts italiens : celui qui a permis ? Inzaghi d'ouvrir le score (25e) et celui qui a achev? Lyon trois minutes apr?s la fin du temps r?glementaire. ? Je constate qu'ils ont eu lieu ? cause d'erreurs ? a remarqu? G?rard Houllier sur TF1. En cause : deux pertes de ballons, l'une de Fred, l'autre de Clerc. Pour mener ces buts ? terme, il avait cependant fallu toute la qualit? technique des joueurs milanais, celle de Chevtchenko, auteur d'une frappe crois?e tapant deux fois le poteau sur le deuxi?me but, celle d'Inzaghi, au placement aussi irr?prochable que sa t?te crois?e, celle de Seedorf, passeur impeccable sur l'ouverture du score. Mais au commencement, ?tait l'erreur technique, toujours punissable ? ce niveau. Il y a enfin, il y a surtout, le manque de r?alisme qui accompagne Lyon depuis quatre matches et sa victoire ? Sochaux le 18 mars (4-0). Depuis, l'OL n'a jamais marqu? plus d'une fois. Une telle s?rie n'est pas in?dite cette saison, mais en octobre, Lyon avait su aussi ne pas encaisser plus d'un but par match. Les opportunit?s, une nouvelle fois, n'ont pas manqu?. ? Je regrette que nous n'ayons pas b?n?fici? des nombreuses occasions que nous nous sommes procur?es, a reconnu G?rard Houllier. Nous avons manqu? un peu de r?alisme. ?

Un 4-4-2 dont rien n'avait filtr?
Le commentaire s'applique essentiellement aux deux tr?s bonnes p?riodes que Lyon a connues en premi?re mi-temps, avant l'ouverture du score (de la 17e ? la 25e) puis apr?s l'?galisation de Diarra, d'une t?te opportuniste au milieu de quatre Milanais ? la reprise d'un coup franc fusant de Juninho (31e). Comme leurs homologues, les Lyonnais ont rarement bien ajust? leur dernier geste (Wiltord, Malouda, Fred sur le poteau ? la 40e) quand ils ne trouvaient pas Dida sur leur route. Particuli?rement f?brile au pied, le gardien br?silien a pourtant confirm? qu'il ?tait prenable. Dans un 4-4-2 surprenant qui n'avait pas filtr? avant le match (avec Govou et Fred titularis?s), Lyon, le reste du temps, a tenu la comparaison avec plus d'autorit? qu'? l'aller, sans complexe apparent, m?me si Gr?gory Coupet y est encore all? de quelques gestes de tr?s grande classe, notamment entre la 75e et la 82e minute, Wiltord r?alisant par ailleurs un sauvetage in extremis sur la ligne apr?s une t?te de Kaladze ? un quart d'heure de l'issue. Ces quelques avertissements annon?aient les cinq derni?res minutes, les pires de la saison de l'OL, les pires de la carri?re de beaucoup de joueurs sur la pelouse, ? qui il reste d?sormais la perspective d'un cinqui?me titre et d'une possible victoire en Coupe de France pour se contenter de leur saison. Un menu maigre au regard de l'aventure continentale men?e par Lyon depuis six mois. Ou plut?t depuis six ans. ? Si j'avais ? choisir entre le cinqui?me titre et la qualification pour les demis, reconna?t Juninho, pr?sent depuis 2001, j'aurais peut-?tre choisi la qualification ?. Le cinqui?me titre sera historique. Mais l'app?tit lyonnais allait au-del? de ?a.

A lire aussi ...

TOP