Flash Info

  • 03/12/2021Football-CAN : La réception du stade d'Olembé a été reportée à une date ultérieure comme l'a indiqué une note du ministère des sports du Cameroun
  • 03/12/2021Football-Ligue 2 : La rencontre Africa Sports-Songon FC reportée au 17 décembre prochain à la demande des aiglons
  • 03/12/2021Football-Transferts : Selon la presse espagnole, le Real Madrid met la pression pour Franck Kessié
  • 03/12/2021Volleyball : La SuperCoupe Hommes et Dames se tiendra ce samedi 4 décembre
  • 03/12/2021Athlétisme : Lamine Diack ancien président de IAAF 1998-2015 est décédé
  • 02/12/2021Football-Ligue 2 : La saison démarre ce vendredi 3 décembre

J.O Tokyo 2020 : Trois athlètes olympiques honorés

Autres Sports

J.O Tokyo 2020 : Trois athlètes olympiques honorés

10 August 2021 0

Porte-drapeau de la Côte d'Ivoire lors de ses Jeux Olympiques où elle a fini 4e du 100 m et 5e du 200, Marie-Josée Ta Lou est de retour à Abidjan. La sprinteuse ivoirienne a été reçue ce mardi 10 août au cabinet du ministère de la promotion des sports et du développement de l'économie sportive par le ministre. Elle était accompagnée des taekwondo-in Gbané Seydou et Traoré Aminata Charlène.

D'entrée, Danho Paulin a tenu à saluer la bravoure et le courage des athlètes durant les jeux olympiques qui malgré le contexte sanitaire se sont battus pour hausser le drapeau ivoirien. Le patron du sport en Côte d'Ivoire a remercié les athlètes pour leur parcours. « Il s'agit des athlètes finalistes qui ont porté très haut le flambeau de notre pays le plus haut possible. Qui certes n'ont pas pu atteindre la médaille mais ont porté tellement haut le flambeau parce qu'ils sont arrivés en finale. Ils sont arrivés en finale de taekwondo dans leurs catégories respectives. Traoré Charlène et Gbané Seydou dans leurs catégories ont combattu pour avoir la médaille de bronze malheureusement ils n'ont pas pu franchir cette dernière étape mais sur le parcours ont fait tomber des champions. Et parce qu'ils ont porté le flambeau très haut comme finaliste nous avons voulu les recevoir. Il en est de même pour Ta Lou, Marie-Josée Ta Lou a été en finale, elle a fait vibrer les ivoiriens à l'unisson sur le 100, elle a même battu le record d'Afrique et sur le 200 m. Là aussi, nous pouvons estimer que toutes ces énergies déployées, cette combativité et cette abnégation des athlètes méritent d'être reconnues par l'Etat de Côte d'Ivoire, par le mouvement sportif ivoirien. C'est pourquoi nous avons tenu à recevoir ces 3 athlètes finalistes pour leur dire bravo parce qu'ils ont obtenu dans le cœur des ivoiriens la médaille, la médaille de la combativité, de l'abnégation, de l'effort. En tout cas « Akwaba » au pays », a expliqué Claude Paulin DANHO.

Puis, le premier responsable des sports en Côte d'Ivoire a poursuivi à l'endroit de Ta Lou. « Nous avons été très fiers de vous voir battre le record d'Afrique au 100 m, de vous voir aller jusqu'en finale du 100 m face aux intrépides jamaïcaines. Vous êtes allé avec votre combativité, vous avez terminés 4e mais vous avez terminés à la limite et nous sommes fiers de cette combativité Ta Lou. Nous sommes aussi plus heureux de savoir que vous avez pu franchir les qualifications pour arriver en finale du 200 m. Tout cela montre que quand il y'a la détermination, l'effort et la préparation que vous avez eus nous pouvons atteindre des objectifs les plus hauts possibles. »

A sa suite, Ta Lou Marie-Josée a pris la parole au nom des athlètes présents pour témoigner de leur gratitude envers tout le monde et donner rendez-vous pour 2024 où elle est convaincue qu'elle et ses compatriotes réussiront quelque chose de grand. « J'ai vu tout le monde motivé et nous sommes déjà focus sur Paris 2024. Nous avons certes des pincements au cœur, cela nous motivera davantage. Nous espérons que les moyens seront là pour Paris 2024 afin que nous puissions ramener quelque chose de grandiose », a indiqué la sprinteuse ivoirienne.

Pour sa part Me Bamba Cheick Daniel accompagné de Jeannot Kouadio a tenu des propos fort élogieux à l'endroit du ministre Claude Paulin DANHO. « Monsieur le ministre de la promotion des sports et du développement de l'économie sportive, cher frère je ferai des vers sans avoir l'air. Paris 2024, Paris le pari est pris. Vous avez déjà lancé l'annonce solennelle de ce grand pari pour le monde sportif ivoirien. Nous assistons là à une cérémonie inédite, historique et vous êtes un homme d'innovation, un homme pour qui la symbolique forte d'encouragements est la marque de fabrique. Vous venez d'innover, bien sûr l'ère Alassane Ouattara est une ère d'innovation, une ère de prospérité pour le sport ivoirien puisque sous cette ère nous avons une coupe d'Afrique au football, une médaille d'or olympique au taekwondo, deux médailles de bronze au taekwondo et des sprinteuses de talent comme Ta Lou, Murielle Ahouré et d'autres sportifs », a dit le patron du taekwondo ivoirien avant d'ajouter. « C'est donc l'éclosion d'une ère de grands sportifs en Côte d'Ivoire. Et vous savez comment votre ministère est innovant et créatif. Je voudrais au nom des autres vous remercier. Et je vous l'ai dit que cette cérémonie est inédite vue que ce n'est pas seulement les médaillés qui sont célébrés mais que nous reconnaissons le travail des autres, c'est nouveau, c'est encourageant. Le Pari est pris à Paris », a-t-il conclu.

Les athlètes qui ont fait des finales percevront leurs primes d'objectif. Ainsi, séance tenante, Ta Lou a reçu deux chèques de 5 millions pour ses deux finales tandis que Gbané Seydou et Konaté Charlène ont perçu un chèque de 3 millions chacun. Les encadreurs de leur côté auront 1 million 500 mille chacun.

Chamade YAH

 

A lire aussi ...

TOP