Flash Info

  • 25/11/2021Basket- Elim.CM23: CI vs Angola ce vendredi 26 novembre 2021 à 16h GMT en Angola
  • 24/11/2021Football-Transferts : Giovanni Sio fait son retour à Sion
  • 23/11/2021Election FIF : Quatre parrainages seront autorisés pour plus de démocratie
  • 23/11/2021Football-Eléphants : Patrice Beaumelle maintenu dans ses fonctions de sélectionneur national
  • 22/11/2021Basket-Côte d'Ivoire : Le Championnat National 2021-2022 démarre le 18 décembre 2021
  • 18/11/2021Basketball: L' Assemblée Générale Ordinaire de la FIBB prévue pour le 20 novembre prochain

Aviron Interview Franck Aimé N’Dri : « Je suis devenu un athlète de très haut niveau »

Autres Sports

Aviron Interview Franck Aimé N’Dri : « Je suis devenu un athlète de très haut niveau »

18 August 2021 0

Présent à Tokyo à la faveur des 30e jeux olympiques disputés du 23 juillet au 08 août dernier, Franck Aimé N’Dri, le rameur ivoirien de 24 ans est revenu avec une 28e place sur 32 participants dans sa besace. Une belle prouesse que le jeune Ayaou de Bouaflé qui compte 3 années de pratique, salue dans cette interview tout en se projetant sur ses futurs challenges.

Quels sentiments vous animent après Tokyo ?

Je ressens une immense fierté d'avoir pris part à ces jeux olympiques pour mon pays à travers ma discipline sportive qu'est l'aviron. Ce fut une grosse expérience.

Beaucoup d'appréhensions sûrement avant vos premiers JO ?

Je n'avais pas de crainte vis à vis de mes adversaires. Car, pour moi c'était déjà un grand plaisir de prendre part à ces jeux olympiques de Tokyo. Les premiers de ma jeune carrière. Et donc pour apprendre.

Pour une première, quelles étaient vos ambitions ?

Je suis parti à Tokyo avec la modeste ambition de finir parmi les meilleurs olympiens. Comme tout athlète d’ailleurs. Il faut dire qu'il y a la réalité du terrain avec laquelle il fallait compter. Il fallait faire avec des adversaires expérimentés et la difficulté des courses.

Comment avez-vous vécu votre première course à Tokyo ?

J'ai ressenti beaucoup de sensations d'être au départ avec tous les grands rameurs au monde. On avait des champions du monde et olympiques ! J'ai donc dit, je suis un olympien et un champion !

Vous finissez 28e sur 32 athlètes, bon à prendre pour une première ?

Effectivement ! Je suis très fier de ce rang vu les faibles moyens que j'ai pu avoir pour en arriver là !  J'ai dû donner tout ce que j'avais en moi pour ne pas finir dernier au classement olympique.

Qu'est que Tokyo changera chez vous ?

Je suis devenu un athlète de très haut niveau. Il faut également souligner que grâce à ces jeux olympiques de Tokyo mon sport, l’aviron est maintenant connu en Côte d'Ivoire.

Quels sont vos prochains challenges ?

Pour l'instant, je fais une pause. Je me repose au maximum pour reprendre mes esprits. Après, je vais me battre pour aller chercher le titre africain et une nouvelle qualification pour Paris 2024 qui arrive   dans 3 ans.

Un dernier mot

Je voudrais dire un grand merci à tous ceux qui m'ont soutenu et encouragé au cours de cette aventure. Merci à l'Etat de Côte d'Ivoire , à mon coach et à toute ma famille .

 

Réalisée par Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP