Flash Info

  • 21/09/2018Football-Caf LdC 2018: Le WAC de Casablanca éliminé en quart de finale
  • 21/09/2018Football-Ligue 1-Discipline: Me Roger Ouégnin auditionné à la Fif pendant plus d'une heure
  • 21/09/2018Beach Soccer: La Côte d'Ivoire qualifiée pour la CAN 2018 en Égypte après avoir éliminé l'Ouganda
  • 20/09/2018Football- Classement FIFA: La Côte d'Ivoire occupe la 66è place FIFA et la 12è CAF
  • 20/09/2018Football: Baky Koné est le nouveau président de la section football de l'ASEC Mimosas
  • 20/09/2018Football-Tournoi des 4 nations: Vietnam 3-1 Côte d'Ivoire
Autres Sports

« Evitons de solliciter le Ministère pour le règlement des conflits »

8 January 2018 0

Le mouvement sportif était ce lundi 8 janvier 2018 à la Salle Polyvalente du Parc des Sports de Treichville. Objet de ce regroupement massif, la présentation des vœux au Ministre des Sports et des Loisirs. Une occasion saisie par Albert François Amichia pour faire des précisions au sujet des crises qui secouent plus d’une fédération sportive.

Car si l’opinion s’exaspère du mutisme de la tutelle face aux remous sportifs, et que les responsables des Fédérations appellent à l’intervention du Ministre pour trancher au sujet de tensions internes, Amichia est demeuré droit dans ses bottes. « Evitons malgré tout d’inviter le Ministère dans la gouvernance des sports en le sollicitant chaque fois pour le règlement des conflits. Aussi bien la lettre que l’esprit de la loi sur le sport ne vont pas dans ce sens », a déclaré le Ministre ivoirien des sports qui a indiqué s’en tenir à la décision des organes internes de règlement de conflits mais aussi et surtout au jugement des Fédération internationales auxquelles sont arc-boutées les associations locales.

Par ailleurs, pour François Amichia « les crises telles qu’elles sont relayées dans les medias sous forme de conflit interne entre dirigeants, conflit entre fédérations sportives et Comité National Olympique ivoirien, de difficultés voir de dérapages au plan financier et éthique, ou de tension voir de rupture avec certains partenaires n’honorent pas le sport ivoirien ». Les nombreux résultats positifs en 2017 ne peuvent être  « possibles que si nous maintenons la cohésion et la stabilité au sein de nos différentes fédérations sportive. Evitons les conflits auxquelles nous assistons ces dernières semaines et ces derniers mois dans certaines fédérations », a-t-il conclu.

Une adresse qui résonne fort à l’oreille de plusieurs Fédérations telles que celles du football, du handball, de la boxe en proie à l’instabilité. Quant au conflit avec la Fédération ivoirienne de taekwondo et le Comité National Olympique, il semble avoir été tranché avec l’invitation du Ministre Amichia de se référer aux instances internationales. Et à ce jeu, c’est Me Bamba Cheick Daniel, adoubé par la World Taekwondo, qui s’enlève, définitivement, l’épine CNO du pied.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP