Flash Info

  • 17/11/2019Handball-Coupe Nationale 2019-Finale dame: Habitat HBC 31-27 Africa Sports
  • 17/11/2019Taekwondo: Astan Bathily médaillée d'argent à l'Open international de Paris
  • 17/11/2019Taekwondo-Open International : Cissé Cheick Sallah en or, Ruth Gbagbi en argent en Roumanie
  • 16/11/2019Football-El.CAN 2021-1ere journée-Groupe K: Côte d’Ivoire 1-0 Niger - Madagascar 1-0 Éthiopie
  • 15/11/2019Football-CAN 2019 U23-Demi-finale: Côte d'Ivoire-Ghana le mardi 19 novembre à partir de 15h
  • 15/11/2019Football-El.CAN 2021-1ère journée: Blessés, Wilfried Zaha et Ghislain Konan ne seront pas remplacés (Ibrahim Kamara)

Mondiaux 2019 : Le Président de la FIA défend Ta Lou et Murielle

Autres Sports
Athlétisme

Mondiaux 2019 : Le Président de la FIA défend Ta Lou et Murielle

14 October 2019 0

Présent au salon d’honneur de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny pour accueillir Marie Josée Ta Lou, le Président de la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme, Kouamé Jeannot, a apporté des justificatifs au sujet des prestations des deux sprinteuses ivoiriennes lors des Mondiaux 2019 qui se sont déroulés à Doha.

Médaillée de bronze avec un temps de 10’’90, la performance de Marie Josée n’avait pas satisfait plusieurs experts de la presse locale. En effet, pour eux, la sprinteuse ivoirienne a réalisé une contreperformance au regard de sa prestation de 2017. Une situation sur laquelle le premier responsable du sprint ivoirien a tenu à se prononcer.

« Certains journalistes ont trouvé qu’elle (NDLR : Marie Josée Ta Lou) a fait une contreperformance par rapport à celle de 2017. En 2017, elle y’avait trois filles qui étaient sur le podium que sont Torrie Bowie (Or), Marie Josée (Argent) et Daphnée Schippers (Argent). Et cette année, aucune des deux autres n’a pu avoir une place sur le podium. Ta Lou est la seule à être encore sur le podium en 2019. Elle déroule en 10’’85 en série, en demi-finale elle fait 10’’87. Malheureusement le genou la lâche et là il ne fallait pas abandonner et faire l’effort d’être parmi le trio. Ce qui elle arrive à faire. Donc elle n’a pas fait une contreperformance. Pour moi, c’est un grand effort qu’elle a réalisé. Il ne faut pas oublier que nous sommes à huit mois des J.O. Il ne fallait pas prendre de risque pour le 200m de peur que sa blessure s’aggrave. On a décidé qu’elle abandonne pour mieux aborder les Jeux Olympiques », a indiqué le Président Kouamé Jeannot.

“Il faut croire encore en Murielle“

Concernant Murielle Ahouré qui a terminé à la 5e place de la finale du 100m féminin, le Président juge acceptable la prestation de la double vice-championne du monde 2013. « Murielle Ahouré elle a eu seulement deux compétitions dans les jambes. Et avec ces deux compétitions, elle a pu terminer 5e, c’est que sa prestation est à féliciter. Parce qu’au regard de sa préparation, elle ne doit même pas être en finale voir même finir à cette place. Si vous regardez, Ahouré, en série, a battu sa meilleure performance de la saison, en demi-finale, elle bat encore sa meilleure performance de la saison en 11’’04. Et en finale encore elle bat de nouveau sa meilleure performance en 11’’02 », souligne-t-il. Une progression après plusieurs coups durs qui fait croire à une renaissance d’Ahouré dans les prochains mois. « Oui il faut croire encore en Murielle, elle peut donner des médailles à la Côte d’Ivoire. Nous avons échangé, elle va se faire traiter, se préparer et revenir encore plus forte pour les Jeux Olympiques ». De l’espoir qui n’attend plus que d’être concrétisé sur les pistes. A la suite d’une préparation, cette fois, à la hauteur des ambitions.

Armel YAO

A lire aussi ...

TOP