Flash Info

  • 22/04/2019Football-CAN 2019: La Côte d'Ivoire débutera sa préparation en France dans la dernière semaine du mois de mai
  • 22/04/2019Football-Ligue 1: La SOA championne de Côte d'Ivoire pour la première fois de son histoire
  • 22/04/2019Football-Ligue 1-24è journée: SOA 2-1 AFAD
  • 22/04/2019Football-Ligue 1-24e journée: AS Tanda 2-0 Bouaké FC - Moossou FC 1-0 ASEC - Africa 2-1 FC San Pedro - WAC 3-1 LYS - USC Bassam 0-1 SC Gagnoa
  • 19/04/2019Athlétisme: Murielle Ahouré affirme vouloir prendre sa retraite "qu'après l'or olympique"
  • 19/04/2019Football-Coupe Nationale 2019-Quarts: FC San Pedro-LYS - AFAD-Shadrac - Stade d’Abidjan-RCA - Séwé Sports-ASEC Mimosas
Autres Sports
Athlétisme

Menace sur le 28è congrès de la confédération africaine prévu à Abidjan

1 April 2019 0

En avril, la Côte d’Ivoire se transforme en terre de l’athlétisme juvénile. Et ce dans le cadre des 3èmes Championnats d’Afrique des moins de 18 ans (U18) et les 14èmes Championnats d’Afrique des moins de 20 ans (U20). Mais avant devrait se tenir, le 15 avril, le 28è Congrès de la Confédération Africaine d’Athlétisme (CAA), pour l’élection du nouveau président de l’instance. Une assemblée dont la tenue est menacée par la Fédération Tunisienne d’Athlétisme (FTA).

En effet, la FTA accuse la CAA d’avoir injustement invalidé la candidature du Tunisien Khaled Amara. Alors que la note concernant le dépôt des dossiers indiquait la date du 15 février 2019 comme dernier délai, la FTA s’en était déchargé le 13 février. Mais alors que la CAA a reconnu son erreur sur le dossier, elle n’a pas, jusqu’à ce jour, rectifié le tir au sujet de la candidature du vice-président de la FTA. De quoi attiser le courroux de la Tunisie qui menace de saison l’IAAF (l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme, le CIO (Comité International Olympique) et le TAS (Tribunal Arbitral du Sport) pour que justice soit rendue.

Dans un courrier dont quelques lignes ont été révélées sur la page officielle de la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme, la Tunisie, qui a donné fixé son ultimatum au 1er avril 2019, demande « le report du congrès électif de quatre mois pour permettre aux personnes qui le souhaitent de se porter candidats au moins trois (3) mois avant la date du congrès ». Dans le cas contraire, elle ferait valoir ses droits auprès des instances continentales et internationales.

Pour l’instant, la CAA suggère que la question soit tranchée par la Commission Electorale indépendante qui sera mise sur pied le 15 avril 2019, lors du congrès électif à Abidjan. Ce que conteste la FTA. Une situation qui jette des incertitudes sur la tenue du Congrès, en préludes des compétitions chez les cadets et les juniors.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP