Flash Info

  • 30/06/2020Football-Distinction : La cérémonie des Awards 2020 de la CAF est annulée
  • 30/06/2020Football-CdC 2020: Les demi-finales et la finale se joueront au Maroc
  • 30/06/2020Football-Afrique: Le CHAN 2020 au Cameroun reporté à janvier 2021
  • 30/06/2020Football-Lonaci Ligue 1: La Ligue met un terme à la saison 2019-2020 et designe champion le RCA
  • 30/06/2020Football-Afrique: La CAN 2021 reportée en janvier 2022 par la CAF
  • 29/06/2020Football: Salomon Kalou va quitter le Herta Berlin à la fin de la saison

Esther Boli : « Je ne serai jamais le bouc-émissaire d'Hervé Porquet »

Autres Sports
Athlétisme

Esther Boli : « Je ne serai jamais le bouc-émissaire d'Hervé Porquet »

19 April 2020 0

Arrivée à l'Étoile Athletic Club de Dakar cette année, Esther Boli, sprinteuse ivoirienne (100 et 200 m), fait la lumière sur son prétendu post qui appelait à chasser le Président Jeannot Kouamé Kouadio de la fédération ivoirienne d'athlétisme. L'athlète de 19 ans évoque également sa formation à Dakar dans cette interview exclusive.

Comment vous vous êtes retrouvée au Sénégal ?

Je me suis retrouvée au Sénégal plus précisément à l'Étoile Athletic club (EAC) de Dakar grâce à Louis François Mendy, international sénégalais et Recordman du 110m haies, qui m'a beaucoup aidé. Et également grâce au coach Anthony Koffi qui m'a permis d'avoir un excellent coach ici. J'ai signé 3 ans.

Quels sont vos challenges en y arrivant ?

Je voulais découvrir l'athlétisme sur d'autres cieux en vue de m'imprégner de nouvelles réalités et accroître mon capital expérience. Cela, afin d'améliorer mes temps et viser plus loin.

Vous sentez-vous dans les meilleures conditions pour progresser ?

Ici les choses se passent très bien avec mon nouveau club. Je m'entraîne avec un chrono électrique. Mon nouveau coach et mon équipe s'occupent bien de moi et m'aident aussi à améliorer mes chronos aux 100 et 200m. Il y a également un coach au centre qui m'aide pour le massage et les bains de glace que je fais les samedis avec les athlètes du centre. En tout cas, tout roulait au super avant l'arrivée du Covid 19.

Venons-en au fameux post où vous vous plaigniez de la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme. Le post est -il de vous ou pas ?

Non je n'ai jamais fait ce post. Ce genre de message sur la FIA ne vient pas de moi. Ce post est l'œuvre de monsieur Hervé Porquet.

Que s'est-il réellement passé ?

J'avais perdu mon téléphone entre le 4 et 28 février 2020. Je ne me suis donc pas connectée dans cette fourchette. Et mon compte a été piraté. Le post, c'est monsieur Hervé Porquet qui l'a écrit lui-même et m'a identifiée comme nous le voyons tous. D'ailleurs le fameux post qui demandait « d'enlever le président Jeannot », a été fait le 27 février alors que la police de Ouakam Dakar tentait de retracer mon téléphone après la plainte que j'ai déposée. Lorsque, j'ai acheté mon nouveau téléphone, je suis tombé sur la publication à mon grand étonnement. Et quand j'ai recommencé à envoyer des messages à mes amis pour démentir, j’ai été bloquée vu que le compte avait déjà été piraté.

Que gagne Hervé Porquet à faire cela ?

Franchement, je ne sais quoi dire. Ce monsieur-là, nous n'avons jamais eu à échanger. Quand je mets une photo, il me dit « bravo ma championne ». Et moi je réponds « merci coach ». Je ne sais pas qui il était et qu'est-ce qu'il faisait. J'ai commencé l'athlétisme fin 2017, je dirais même 2018. Je le voyais sur les réseaux sociaux avec certains de mes amis athlètes. Je lui ai donc envoyé une invitation qu'il a accepté. S'en sont suivis des posts et des likes. Et même quand je suis arrivée à Dakar, j'ai même fait un post qu'il a liké et commenté. Je ne sais vraiment pas ce qu'il gagne à faire cela. Peut -être qu'il cherche une personne ou un canal pour détruire le président Jeannot Kouamé. En tout cas, ce ne sera moi. Je suis à Dakar comme je vous les expliqué pour améliorer mes performances. Sinon, je ne suis pas venue à Dakar parce que je n'aime pas la tête du Président Jeannot ou que j'ai des soucis avec lui. Il est le président de la fédération. Et pas mon ami.

Il n'y a donc pas de problème avec le président Jeannot ou encore moins la fédération ?

Jamais ! Il n'y a aucun problème avec la fédération et moi. Je réaffirme ici mon démenti formel et officiel que j'ai apporté le 10 mars dernier sur ma nouvelle page Facebook.

Quelle sera la suite de ta carrière après le Sénégal ?

Actuellement moi et mon coach, nous travaillons à améliorer au mieux ma performance sur mes deux épreuves (100 et 200 m). Ce, afin de réussir à me décrocher un bon club en Hexagone. Je reste donc concentrée sur mes 3 ans de contrat.

Réalisée par Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP