Flash Info

  • 08/07/2020Football-Élection FIF 2020 : L'Association des entraîneurs décident de parrainer le candidat Idriss Diallo
  • 07/07/2020Football-Afrique : Nordin Amrabat, international marocain, contrôlé positif au Coronavirus
  • 07/07/2020Football-AGO FIF 2020 : 80 nouveaux clubs juridiquement constitués deviennent membres de la FIF
  • 07/07/2020Football-Election FIF 2020: La Commission Electorale a été installée ce mardi en présence de Sidy Diallo
  • 06/07/2020Omnisports: Le Ministre des Sport Paulin Claude Danho a procédé ce lundi 6 juillet à la réouverture de l’INJS
  • 06/07/2020Football-Election FIF 2020 : Les entraîneurs se réunissent cette semaine pour faire le choix de leur candidat

Covid 19 : Amad Kalkaba tacle la Côte d'Ivoire

Autres Sports
Athlétisme

Covid 19 : Amad Kalkaba tacle la Côte d'Ivoire

8 May 2020 0

Premier invité de la tribune du COMPAAO ce vendredi, Hamad Kalkaba Malboum, le président de Confédération Africaine d'athlétisme s'est penché sur toutes les questions en rapport avec la discipline dont il a la charge sur le continent. De l'impact du Covid 19 sur la saison, la galère des athlètes, le soutien à ces derniers en passant par les infrastructures jusqu'à l'organisation des mondiaux, tout a été passé au peigne fin.

Répondant à une question sur la stratégie mise en place pour la multiplication des centres de haut niveau comme celui de Dakar, le patron de l'athlétisme africain a appelé les fédérations au travail. « C'est en fonction de nos ressources. Nous avons un certain nombre de centres qui existent dans nos 5 régions. Je crois qu'au niveau national, les fédérations sportives doivent faire des efforts pour créer des structures nationales d'entraînement de haut niveau comme il en existe en Éthiopie et au Maroc. Il revient aux fédérations avec le soutien de la CAA de convaincre au niveau national pour ce genre de projet. J'avais également expliqué que nous devons construire un partenariat avec les différentes entités qui ont un intérêt avec la promotion du sport. La première, c'est le Ministère des sports, la deuxième ce sont les mairies c'est-à-dire les villes où les grands athlètes sont nombreux et la dernière, c'est le comité national olympique (CNO). À ces entités s'ajoutent les entreprises citoyennes pour soutenir les athlètes », a indiqué Hamad Kalkaba avant de poursuivre. « Chaque fédération nationale doit s 'organiser de cette manière pour capitaliser les moyens de son environnement et lui permettre de mettre en place un centre d'entraînement à la hauteur de ses ambitions. Il ne faut pas toujours attendre que ça vienne d'ailleurs ».

Puis d'égratigner la Côte d'Ivoire. En effet, pour le dirigeant camerounais un pays comme la Côte d'Ivoire ne peut pas avoir des monstres comme Gabriel Tiacoh, Murielle Ahouré, Marie-Josée Ta Lou et ne pas disposer d'un centre d'entraînement de haut niveau. « Le pays qui pense que l'athlétisme est une opportunité pour la visibilité de la nation à travers les médailles récoltées par les athlètes sur le plan international doit également investir pour la construction de ses infrastructures. Je fais allusion à la Côte d'Ivoire qui a connu plusieurs gloires de l'athlétisme comme Murielle Ahouré, Marie Josée Ta Lou, Méité Ben Youssef et plus loin Gabriel Tiacoh sans pouvoir mettre en place un vrai centre de haut niveau pour perpétuer la victoire que l'ancienne génération a obtenue pour l'honneur et la visibilité du pays. Les pays doivent commencer à s'organiser dans le cadre du budget du ministère des sports pour mettre en place des centres d'entraînement appropriés », a lancé Hamad Kalkaba.

"Il s'agira des athlètes du top 20 mondial... des 10 meilleurs africains"

Hamad Kalkaba Malboum est également revenu sur les 500 dollars US (302 millions de FCFA ) mobilisés par la fondation de l'athlétisme mondial pour soutenir les athlètes professionnels victimes du Covid 19. « Pour ce fonds nous sommes en concertation avec World Athletics. Nous avons mis en place une taxe force composée d'athlètes, dirigeants et  des membres du conseil pour définir les conditions d'aide », a-t-il expliqué avant de s'appesantir sur les conditions d'attribution. « En général il s'agira des athlètes du top 20 mondial. Nous voulons introduire l'idée de la prise en compte des 10 meilleurs africains. La conclusion n'est pas encore connue. Nos représentants y travaillent. Quand la décision définitive sera connue, tous les dirigeants et athlètes seront informés », a fait savoir Kalkaba.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP