Flash Info

  • 15/06/2019Football-Amical: Côte d'Ivoire 0-1 Ouganda
  • 13/06/2019Omnisports-Financement: C'est un budget de 2 milliards 100 millions de Frs Cfa qui est dégagé au titre des compétitions internationales
  • 13/06/2019Football-CAN 2019: Une première délégation de 100 supporteurs ivoiriens s'envoleront pour le Caire
  • 12/06/2019Football-Ligue 1: Le français Julien Chevalier nommé entraîneur de l'ASEC Mimosas pour 3 saisons
  • 11/06/2019Basket-Afrobasket 2019 Dame: La préparation démarre le 18 Juin 2019
  • 11/06/2019Volley-Coupe Nationale 2019: ASEC Mimosas (dame) et AS Police (homme) vainqueurs
Autres Sports
Athlétisme

« Nous avons réussi à relever ces défis »

23 April 2019 0

Satisfait des 3e et 14e championnats cadets et juniors, Kalkaba Malboum le Président de la Confédération Africaine d'athlétisme (CAA) entend se servir des talents de cette compétition pour préparer les jeux olympiques 2024.

Quelle est votre réaction au soir de cette double compétition en l'honneur des espoirs africains ?

C'est un sentiment de grande satisfaction qui nous anime. Nous avons assisté à des débats de haut volt, lors de ces 5 jours. Des records africains qui dataient de 20 ans ont été battus. Cela augure de bonnes perspectives pour l'athlétisme africain. Ce sont au total 21 records battus. Nous avons également connu une diversification dans la pratique de l'athlétisme. Des Ethiopiens ont lancé des javelots. Des Kenyans ont lancé des disques. Des Nigérians au fait du saut en hauteur et ont gagné des médailles d'or. Ce que l'on ne voyait pas par le passé. Et c'est à encourager. Je me réjouis de cette initiative qui a permis aux jeunes africains de -18 et -20 ans d'avoir la possibilité de faire la compétition. C'est cela la fondation de l'athlétisme africain de demain au plan international. Ce type de compétitions ont un grand intérêt pour la relève. D'où la grande importance à toujours les organiser.

Que deviendront ces grands talents dénichés à cette compétition ?

À ce niveau, il n'y aucune inquiétude à se faire. Nous allons constituer un groupe baptisé la génération 2024 en vue des Jeux Olympiques de prévus à Paris. C'est maintenant qu'il faut commencer à les préparer. Ce, afin que ceux qui se sont signalés ici puissent atteindre le podium olympique pour l'honneur du continent africain. Dambile Sinespo (20'52) au 200m et Offili Rose Mary (52'27) au 400m qui ont reçu les trophées de meilleurs performeurs bénéficieront d'une bourse pour les accompagner jusqu'à ce qu'ils achèvent la génération 2024.

Quels étaient vos grands défis avant cette compétition ? Les avez -réussis?

Les défis étaient d'ordre matériel  et logistique. Mais enfin, nous avons conjugué nos intelligences et mobilisé la bonne volonté de la Côte d'Ivoire. Nous avons ensemble réussi à relever ces défis.

Quelles ont été les failles dans cette organisation ?

Il est clair que nous avons connu des flottements. Ils se situent au niveau de l'hébergement et de l'accueil au début. Ces échecs ne sont pas l'apanage de la Côte d'Ivoire. Dans toutes les compétitions du monde, nous essuyons ces mêmes échecs. L'essentiel est que nous terminons avec une grosse satisfaction. C'est le plus important à retenir.

L'un de vos grands chantiers pour développer l'athlétisme africain est sans aucun doute la Communication. A propos comment jugez-vous l'apport de la presse à ce rendez-vous ?

Je voudrais au nom de l'athlétisme africain adresser tous mes remerciements à la presse pour le travail abattu. Car sans vous, ce que nous faisons ne peut être connu du grand public. Et encore moins des parents des athlètes qui ont laissé venir leurs enfants. Nous tenons à vous remercier sincèrement pour l'immense boulot. Nous n'avons pas de ressources pour vous payer mais en tant qu'africain il nous appartient d'œuvrer pour bâtir l'image de notre continent. Et je compte sur votre soutien maintenant et à l'avenir pour le réussir ensemble.

Propos recueillis par Lebéni M.K

A lire aussi ...

TOP