Flash Info

  • Il y a 3 heures 8 minFootball-Ligue 1-3e journée: Moossou FC 1-3 RC Abidjan -- ASI 1-1 Africa Sports -- SOA 2-0 Tanda Bouaké FC 2-1 LYS -- San Pedro 1-1 USC Bassam -- AFAD 0-0 SC Gagnoa
  • 21/09/2018Football-Caf LdC 2018: Le WAC de Casablanca éliminé en quart de finale
  • 21/09/2018Football-Ligue 1-Discipline: Me Roger Ouégnin auditionné à la Fif pendant plus d'une heure
  • 21/09/2018Beach Soccer: La Côte d'Ivoire qualifiée pour la CAN 2018 en Égypte après avoir éliminé l'Ouganda
  • 20/09/2018Football- Classement FIFA: La Côte d'Ivoire occupe la 66è place FIFA et la 12è CAF
  • 20/09/2018Football: Baky Koné est le nouveau président de la section football de l'ASEC Mimosas
Autres Sports
Athlétisme

« Cette victoire est pour Mathias Doué »

8 March 2018 0

Le vendredi 2 mars 2018. Une date historique pour Murielle Ahouré devenue ce jour à Birmingham, la femme la plus rapide au monde sur 60m. Un résultat qu’elle a dédié à Mathias Doué, son père décédé l’année dernière.

Echec et deuil. 2017 fut une année noire pour Murielle Ahouré. Et si cela ne suffisait pas, son opposition à Marie Josée Ta Lou alimentant les réseaux sociaux n’a pas créé d’éclairci dans la vie de la championne ivoirienne. De quoi faire ressurgir la tristesse suite à la perte de son père. « Quand j’ai perdu mon père, ça fait presqu’un an. Une année noire, une saison noire. Je ne voulais pas aller à l’entrainement. Il était la personne la plus proche de moi. Mon père, c’était mon meilleur ami. Et quand je l’ai perdu comme ça, c’était un choc », a-t-elle révélé à l’Infodrome.

 Vivante dès les premières lueurs de 2018, c’est avec un large sourire plein d’espoir qu’elle s’adressât à ses fans, promettant une année plus joyeuse. Après s’être confié à son Dieu, auquel elle léguât toutes ses angoisses. Sa paix du cœur après la tristesse suite au décès du Général Mathias Doué, c’est sur les pistes qu’elle se devait de l’afficher.  Et le Championnat du Monde d’Athlétisme en salle fut une occasion de revenir dans la partie. Et comment !

En 6’97, elle pulvérise ses adversaires de la finale du 60m féminin. La meilleure performance mondiale de la saison et son record personnel. Une victoire historique. Aucune africaine n’avait fait pareil à ce niveau. Ce qui fait briller encore plus sa médaille d’or et luire son sourire qu’elle a refusé de perdre. Au moment de la célébration, pas question d’oublier sa moitié, son père certainement heureux de là haut, et son Dieu toujours à ses côtés.

« Je veux dire simplement merci à Dieu pour cette médaille d’or tant attendue. Je la dédie à tous ceux qui ont contribué à cette victoire collective et à mon défunt père le Général Mathias Doué », a indiqué Murielle sur sa page officielle facebook. Une médaille qu’elle partage volontiers avec ses fans et sa “sœur“ dans les bras de laquelle elle s’est blottie, comme pour effacer toute la polémique gratuite qui a enflé au terme des Mondiaux de Londres. « Cette médaille est pour tous les Ivoiriens et Africains battants. Félicitations à ma jeune sœur Marie Jose pour sa médaille d’argent! Ensemble nous sommes forts! ».

Un conseil pour la fin qui ne lui fait avaler sa soif de performance qui devrait la conduire jusqu’aux J.O 2020, à Tokyo, un rendez-vous qu’elle veut vivre. « Je vais faire au moins Tokyo et après ça on verra. Ouais, deux ou trois ans et puis après, je vais faire autre chose », a-t-elle conclu avec le sourire. A 30 ans, Murielle Ahouré est donc loin d’avoir fini de surprendre son monde et l’athlétisme international.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP