Flash Info

  • 20/07/2018Football-Transfert: Accord trouvé entre Chelsea et Sassuolo pour le prêt de Jérémie Boga (Presse)
  • 20/07/2018Football-Afrique: La cérémonie des Awards de la CAF est prévue pour le 8 janvier 2019 à Dakar
  • 20/07/2018Rugby à 7: Abidjan accueille le championnat régional d’Afrique du 15 au 16 septembre 2018
  • 20/07/2018Football-Ligue 1: Le staff du FC San Pedro libère 9 joueurs dont N'guessan Pathinvo et Gna Kapeu
  • 20/07/2018Football-Mondial 2018: La FIFA a décidé d'offrir le ballon de la finale aux 12 enfants de la grotte thaïlandaise
  • 20/07/2018Athlétisme: La Côte d'Ivoire médaillée de bronze aux relais 4x100 U20 du championnat Zone 2
Autres Sports
Arts Martiaux

Taekwondo : Le CNO bute sur Bamba Cheick

8 January 2018 0

Le lundi 8 janvier 2018 aurait dû être le jour de la prise du siège technique de la Fédération ivoirienne de Taekwondo (Fitkd) sis au stade Félix Houphouët-Boigny. Mais les membres du Comité Ad hoc mis sur pied par le Comité National Olympique (CNO) ont buté sur la réaction de Me Bamba Cheick Daniel, président de la Fitkd.

 En ce début de semaine, Lucien Koffi Kouakou, membre du CNO, nommé président dudit Comité de Transition de la Fédération ivoirienne de taekwondo, avec ses collaborateurs, ont tenté de prendre possession du siège technique de la Fitkd. Si, au travers de ses relais, il avait convié la presse nationale, elle fut mise à l’écart, pour dit-on, « respecter les procédures judiciaires ». En effet, c’est fort d’une « décision du juge du Tribunal de Première Instance d’Abidjan » que le Comité Ad’hoc, accompagné d’un huissier sans forces de l’ordre, entendait s’installer après avoir forcé les verrous du siège et installer une nouvelle serrure.

Informé de cet acte jugé « illégal » par la Préfecture de Police, Me Bamba Cheick Daniel indiquât aux forces de l’ordre de vérifier la véracité de cet acte de vandalisme. Sur place, les officiers de police interpellent les membres du comité présent avant de les conduire à la Préfecture de Police. Dans ses locaux, ils présentent une décision de justice jugée nulle et surtout fausse pour être appliquée par un quelconque huissier. Séance tenante leur mise aux arrêts est requise avant que l’avocat de Me Bamba Cheick Daniel la mette en veilleuse, avec pour seul souci de suivre la procédure.

Ainsi l’acte délictueux devra être constaté par le Procureur de la République avant un l’engagement de probables poursuites à l’encontre des présumés coupables et de leur commanditaire qui pourrait se nommer le Général Lassana Palenfo, président du CNO-CIV. Mais avant, pris sur les faits, les membres dudit comité ad hoc ont rendu les clés de leurs nouvelles serrures au maitre des lieux, Bamba Cheick Daniel, qui fut représenté à la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au Ministre des Sports et des Loisirs.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP