Flash Info

  • Il y a 2 heures 31 minFootball-Ligue 1-3e journée: Moossou FC 1-3 RC Abidjan -- ASI 1-1 Africa Sports -- SOA 2-0 Tanda Bouaké FC 2-1 LYS -- San Pedro 1-1 USC Bassam -- AFAD 0-0 SC Gagnoa
  • 21/09/2018Football-Caf LdC 2018: Le WAC de Casablanca éliminé en quart de finale
  • 21/09/2018Football-Ligue 1-Discipline: Me Roger Ouégnin auditionné à la Fif pendant plus d'une heure
  • 21/09/2018Beach Soccer: La Côte d'Ivoire qualifiée pour la CAN 2018 en Égypte après avoir éliminé l'Ouganda
  • 20/09/2018Football- Classement FIFA: La Côte d'Ivoire occupe la 66è place FIFA et la 12è CAF
  • 20/09/2018Football: Baky Koné est le nouveau président de la section football de l'ASEC Mimosas
Autres Sports
Arts Martiaux

Le taekwondo a identifié son “déstabilisateur“

8 March 2018 0

La crise qui oppose le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire (CNO-CIV) à la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) reste vive. En attente de la décision de justice qui devrait contraindre le CNO a cessé son bras de fer via son comité ad’hoc, la FITKD a identifié le « fauteur de trouble » dans la famille.

« Coulibaly Siaka Minaya ». C’est le mal qui perturbe la vie du taekwondo national. A sa conférence de presse du jeudi 8 mars 2018, Me Anzoumana Siaka, secrétaire général de la FITKD, n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer les pratiques de celui qui fut président de la Fédération de 1995 à 2001, puis de 2005 à 2009.

« Cela ne nous surprend pas qu’il soit à la tête de la tentative de déstabilisation du taekwondo ivoirien », a indiqué Me Anz face à la presse nationale. En effet, et selon l’envoyé de Me Bamba Cheick Daniel, Me Coulibaly Siaka a pour seule ambition « d’avoir le contrôle de la Fédération. Ce n’est pas la première fois. Puisque lors du mandat (2001-2005) de Me Touré Yao à la tête de la Fédération, il fut l’instigateur du complot qui a obligé ce dernier à démissionner. Aujourd’hui, il utilise les mêmes méthodes. Sauf qu’aujourd’hui il a le soutien du CNO qui ne fait que produire des contre-vérités », a assené le SG de la FITKD qui indique avoir les preuves de l’ensemble de ses allégations.

Une assurance corroborée par le dernier courrier transmis par le Kukiwon de Seoul à Me Bamba Cheick Daniel, président de la FITKD. En effet, GM Kim Young Tae a indiqué avoir été invité par Me Coulibaly Siaka pour « assister à l’inauguration de son nouveau complexe sportif ». Par contre, reconnaissant l’autorité du président de la FITKD, le Grand Maître Kim a promis ne superviser « aucune autre activité, ni passage de grade » sans son accord. Une marque de respect qui confirme la légalité et la légitimité de Me Bamba Cheick. Et ce, même si l’illustre visiteur de la Côte d’Ivoire aimerait utiliser son séjour, du 28 mars au 1er avril 2018, pour « contribuer à instaurer un temps soit peu la paix au sein de la famille du taekwondo ivoirien ».  Un nouvel appui qui conforte la FITKD dirigée par Me Bamba Cheick Daniel qui a repris totalement possession de son Kukiwon à elle, c'est-à-dire le siège technique sis au stade Félix Houphouët-Boigny, où s’est tenue la rencontre avec la presse nationale.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP