Flash Info

  • 21/10/2020Football-RDC : Blessé à la cheville gauche lors du derby AS Vita-TP Mazembe, Wonlo Coulibaly out 10 jours
  • 20/10/2020Football-UFOA B : La compétition U20 se tiendra au Togo du du 18 novembre au 02 décembre 2020
  • 20/10/2020Football-UFOA B U20 : Le Nigeria et le Ghana dans le groupe B avec la Côte d'Ivoire
  • 20/10/2020Taekwondo-J/O 2021 : Ruth Gbagbi et Cissé Cheick se préparent à l'INSEP en France
  • 20/10/2020Football-UFOA B : Le tournoi U17 s'ouvre du 05 au 20 décembre 2020, au Bénin
  • 20/10/2020Football-Tournoi UFOA B U17 : La Côte d'Ivoire dans le groupe B avec le Ghana et le Nigeria

Election FIJDA : Dabonné Seydou dévoile ses secrets pour repositionner le judo ivoirien

Autres Sports
Arts Martiaux

Election FIJDA : Dabonné Seydou dévoile ses secrets pour repositionner le judo ivoirien

25 September 2020 0

Dans 24 heures, la Fédération Ivoirienne de Judo et Disciplines Assimilées (FIJDA) connaîtra son nouveau président à la faveur de l'assemblée générale élective qui aura lieu au Comité National Olympique (CNO). Candidat unique à la succession d'Isaac Angbo, Dabonné Seydou au contact du judo depuis 14 ans, a dévoilé ses secrets pour repositionner cette discipline tant en Côte d'Ivoire qu'à l'international.

« Nous avons 32 clubs sur 52 exactement, soit 60% des clubs qui ont moins de 3 ans. Les clubs de judo en Côte d’Ivoire ont une grande instabilité. Les clubs qui sont installés depuis plus de 3 ans pour former les athlètes sont rares. Les clubs n’arrivent plus à avoir de salles et cela joue sur la formation des enfants. La plupart des clubs de Judo sont installés dans les écoles primaires et du jour au lendemain, on peut leur interdire les salles pour la pratique de la discipline. La plupart des clubs de Judo n’ont pas de salles et sièges. Je solliciterais les différents maires de Côte d’Ivoire pour nous accorder des salles pour la pratique du Judo et les autres arts martiaux. Ainsi, ses salles seront équipées par la fédération et le Club appartiendra à la municipalité. Par la suite le travail sera bien fait. », a-t-il confié à Afrik’Sports magazine sur ses recettes pour promouvoir le judo au plan local.

Puis d'enchaîner avec ses secrets pour briller sur l'échiquier international. « Il faut résoudre le problème de salle pour pouvoir détecter et former les athlètes pour être des champions sur le plan continental et mondial. Il ne suffit pas d’avoir 3 ou 4 athlètes sur le plan international. Dans un premier temps, il faut une assise nationale avec des clubs qui sont installés dans la durée, structurés dans les mairies ou les entreprises, c’est à partir de ce moment que vous verrez tous les quatre ans de nouveaux judokas en qualité et en quantité. Car, ils ont eu le temps d’être formés. Ce sont ces athlètes qu’on pourra envoyer à l’international. Si on met le budget sur 2 ou 3 athlètes, et qu’un se blesse alors le budget tombe à l’eau, car derrière, il y’a aucun autre athlète et nous recommencerons tout à zéro », a indiqué le Président de l'ESCA et père de Dabonné Zouleiha, l'ivoirienne des (-57 kg) présente aux JO de Rio.

Rappelons que les grands axes du candidat Dabonné Seydou se résument en ces points. Structurer les clubs, Développer le judo au niveau Universitaire et scolaire, Développer le judo au niveau des corporations à savoir la gendarmerie, la police, les militaires et Promouvoir le judo pour tous (amener les personnes du 3e âge, les femmes, les hommes et les enfants à pratiquer du Judo).

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP