Flash Info

  • 23/03/2019Football-El.CAN 2019-6è journée: Côte d'Ivoire 3-0 Rwanda
  • 22/03/2019Football-El.JO 2020: Les Éléphants U23 ont battu (1-2) le Ména du Niger à Niamey
  • 22/03/2019Spécial Olympics World Games 2019: La Côte d'Ivoire remporte 34 médailles dont 14 en or à Abu Dhabi
  • 22/03/2019Football-CAN 2019: Le Burkina Faso éliminé malgré sa victoire (1-0) sur la Mauritanie
  • 22/03/2019Football-El. CAN 2019-6e journée: Conférence de presse d'avant match ce vendredi au Félicia à partir de 16H30 GMT
  • 22/03/2019Football-El. CAN 2019-6e journée: L'entrée de la rencontre Côte d'Ivoire - Rwanda est gratuite
Autres Sports
Arts Martiaux

Cheick Cissé et Ruth Gbagbi font la paix avec Bamba Cheick

6 January 2019 0

Fin de la brouille entre Bamba Cheick Daniel et ses protégés. Le jeudi 3 janvier, Ruth Gbagbi et Cheick Cissé ont retrouvé leur mentor pour un moment de pardon.

Jeux Olympiques  2016 de Rio. Moment historique pour la Côte d’Ivoire. C’est le taekwondo qui porte l’exploit, à travers Cheick Salah et Ruth Gbagbi. De l’or et du bronze. Un pur moment de bonheur. Mais très vite, ce succès sportif et médiatique fissure la maison du taekwondo. Les relations privilégiées avec Me Bamba Cheick Daniel, président de la Fédération ivoirienne, et ses protégés. Des raisons de cette fracture ne furent jamais dévoilées. Officiellement en tout cas. La guerre fut froide jusque là.

Trois ans après, à un an des Jeux Olympiques de Tokyo, c’est le réchauffement des relations. La présentation des vœux de 2019, un beau prétexte pour renouer des liens plus forts que les divergences.   Les recevant à leur demande à ses bureaux à Abidjan Cocody Angré 7e Tranche dans l’après-midi du jeudi 03 janvier 2019, Bamba Cheick Daniel, face à leurs regrets, a accepté les excuses de Cheick Cissé et de Ruth Gbagbi. « Soyez rassurés ! Je ne vous en veux pas du tout.(…) Votre démarche me fait du bien et me libère d’un lourd fardeau », a réagi le premier responsable du Taekwondo ivoirien.

Une paix qui devrait redonner des ailes aux porte-drapeaux locaux englués dans des difficultés physiques durant l’année 2018. Et ce malgré quelques succès retentissants.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP