Flash Info

  • 22/10/2021Basketball- Qualif CDM 2023 : Le sélectionneur national dévoile 16 présélectionnés pour la prochaine fenêtre
  • 21/10/2021Football-International : Seko Fofana élu meilleur joueur du mois de septembre en Ligue 1
  • 20/10/2021Football- Eli CAN féminine 2022 : La Côte d'Ivoire étrille le Niger 0-9
  • 20/10/2021Nba: Saison 2021/2022 - Les 1ers Matchs: Bucks 127-104 Nets; LAL 114-121 Gsw
  • 19/10/2021Football-International : Didier Drogba nommé ambassadeur de l'OMS pour le sport et la santé
  • 19/10/2021Rugby Africa Cup XV Women : La Côte d'Ivoire battue par la Tunisie (61-00)

Formation CONFEJES : 40 techniciens s'arment pour dénicher de nouvelles pépites

Athlétisme

Formation CONFEJES : 40 techniciens s'arment pour dénicher de nouvelles pépites

30 August 2021 0

Un des pôles du développement de l'athlétisme en Afrique et une figure de proue de l'athlétisme mondial, la Côte d'Ivoire jouit de la confiance de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) depuis 3 ans. Une confiance traduite par ce séminaire de renforcement de capacité des entraineurs et Directeurs techniques nationaux ouvert à l'INJS le jeudi 26 août dernier pour s'achever le 31 du même mois autour de la thématique « Stratégies de détection de jeunes talents ».

À la tête de la fédération ivoirienne d'athlétisme (FIA) qui pilote ce séminaire, Jeannot Kouadio Kouamé a souhaité le traditionnel « Akwaba » aux différents participants avant de traduire sa joie d'abriter cette rencontre. « Je me réjouis de ce séminaire. Parce que cela fait 3 années que la CONFEJES fait confiance à la Côte d'Ivoire dans la formation des athlètes, des encadreurs et des officielles techniques », a-t-il indiqué lors de la cérémonie d'ouverture en souhaitant « un bon séminaire » aux participants.

« Nous comptons sur vous pour une relève de qualité »

À sa suite, Mme Cissé Salamata, la Directrice des sports de Haut Niveau et la représentante de la CONFEJES en Côte d'Ivoire a situé l'intérêt de ce séminaire. « Au niveau de la CONFEJES, nous mettons un point d'honneur à travailler au niveau de la base. Parce que si nous ne détectons pas, il nous sera impossible d'avoir des athlètes de haut niveau. C'est pourquoi ce séminaire est le bienvenu », a-t-elle relevé avant de poursuivre avec ce que les initiateurs attendent des participants. « Il ne suffit pas de faire des stages. Nous espérons que vous nous ferez honneur après ce séminaire. Nous espérons que vous allez vous investir dans le développement l'athlétisme. Nous voulons compter sur chacun de vous pour produire des résultats positifs. Aujourd'hui, nous nous demandons ce qu'en il sera après les départs à la retraite de Murielle Ahouré et de Marie Josée Ta Lou ? Mais nous croyons qu'avec cette formation, vous serez outillés pour nous dénicher de bonnes graines capables d'assurer la relève ».

« Une base solide pour un sommet élevé »

Quand vint son tour d'intervenir, Anthony Koffi, l'entraîneur national chargé de distiller les enseignements lors ce séminaire, souligne l'importance qu'a la Côte d'Ivoire aux yeux de la CONFEJES. « Je suis fier d'animer ce séminaire car la Côte d'Ivoire fait partie des pays sur lesquels compte la CONFEJES dans son programme de développement de l'athlétisme à court, moyen et long terme pour réussir. C'est pourquoi, elle a exigé que ce stage ait lieu », a-t-il déclaré avant de relever l'intérêt de la détection. « Et depuis 3 ans, nous avons de nouveaux modules à chaque séminaire. Dans le programme, il y a la formation des cadres. Mais les cadres formés vont encadrer qui ? Il faut qu'il ait des talents. Si nous voulons avoir un sommet élevé il nous faut avoir une base solide de la pyramide ».

Emile Djako, le représentant du ministre de la Promotion des sports et du développement de l'économie sportive a « officiellement ouvert le séminaire » en insistant sur « la convivialité et l'amour » au cours de ces 6 jours de formation. Une quarantaine d'entraineurs et de directeurs techniques nationaux prennent part à ce séminaire. Les trois premiers jours de ce séminaire ont porté sur la détection, ses méthodes et les fondamentaux de l'athlétisme. Des phases théoriques et pratiques ont ponctué ces 72 premières heures. Le dopage sera au cœur des enseignements ce lundi et ce mardi pour les ultimes instants de ce rendez-vous. Après ce séminaire sur la détection, la prochaine halte de la CONFEJES consistera à former les coachs sur le « volume de travail des athlètes détectés, comment les aider à se perfectionner et se qualifier pour les futures compétitions de haut niveau dont les jeux olympiques ».

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP